Tous les secrets du IIIe Reich : gros plan sur les dessous du cauchemar nazi

À l’origine, il s’agissait de deux ouvrages distincts : Les Secrets du IIIe Reich et Les Derniers Secrets du IIIe Reich. En 2017, une édition complétée et mise à jour rassemble ces deux incontournables signés François Kersaudy et Yannis Kadaris. Les deux auteurs y évoquent les dessous du cauchemar nazi, abordant cette funeste période au travers d’exemples sidérants qu’ils détaillent avec un luxe de précisions.

Des comportements ignobles

Il y a plusieurs manières d’aborder l’Histoire avec une grande Hache. Vision d’ensemble, chronologique, thématique, biographique, roman historique… et puis il y a l’approche anecdotique. C’est cette stratégie que respecte Tous les secrets du IIIe Reich. Ou comment prendre conscience de la profonde corruption du nazisme en explorant ses coulisses, ses arrière salles, ses mystères. À ce petit jeu-là, François Kersaudy et Yannis Kadaris excellent qui vont aller fouiller les poubelles hitlériennes avec un sens consommé du spectaculaire.

Tout y passe : la santé d’Hitler, son rapport aux femmes, la mutation de Berlin, la Nuit des Longs-Couteaux, le mystère de la disparition de Martin Bormann, la politique d’élimination des handicapés, la création des commandos « loups-garous »… Point commun de tous ces chapitres : la farouche volonté des autorités nazies de jeter un voile pudique sur des comportements franchement ignobles… et d’alimenter ainsi les rumeurs. Propagande, quand tu nous tiens. À moins qu’il ne s’agisse d’un manque stupéfiant de compétences ?

Porter sa chute en germe

Car c’est ce qui ressort de ces pages ô combien prenantes : ce panier de crabes est composé d’incapables, de tarés et de sadiques qui passent leur temps à se tirer dans les pattes ; c’est à celui qui aura le plus de billes pour faire chanter l’autre et lui voler sa place. Ambiance fétide donc, avec en ligne de mire un Hitler complètement instable, sujet à des colères anthologiques, manipulateur de la gent féminine et que son entourage cajole comme un enfant pour mieux obtenir des faveurs : places, argent, propriétés. Bref de vrais voyous, sans foi ni loi outre leur profit immédiat.

À moins qu’ils ne soient complètement illuminés comme Rudolph Hess dont on ne comprend toujours pas la folle équipée jusqu’en Angleterre. Des histoires rocambolesques comme ça, le livre en regorge qui témoigne d’une démence collective profonde doublée d’une violence incroyable et d’un total manque d’éthique… et de jugeote. Ce cauchemar a duré 12 ans : c’est peu sur les 1000 ans pronostiqués par Hitler. C’est trop au regard des millions de victimes.

Inacceptable surtout quand on réalise dans ces lignes que ce régime portait sa chute en germe, que ces détraqués aux mœurs barbares allaient forcément s’autodétruire après avoir déclenché l’éradication de 70 millions de personnes à la louche, dont 6 millions en milieu concentrationnaire. Avec Les Secrets du IIIe Reich et Les Derniers Secrets du IIIe Reich, François Kersaudy et Yannis Kadaris dynamitent ces mystères avec autant de rigueur que de délectation. Objectif : montrer une réalité sordide et absurde. À lire donc, comme une approche inédite, éclairante et synthétique des déviances de l’époque.

Et plus si affinités

Et plus si affinités ?

Vous avez des envies de culture ? Cet article vous a plu ?

Delphine Neimon

Posted by Delphine Neimon

Fondatrice, directrice, rédactrice en chef et rédactrice sur le webmagazine The ARTchemists, Delphine Neimon est par ailleurs rédactrice professionnelle, consultante et formatrice en communication. Son dada : créer des blogs professionnels. Sur The ARTchemists, outre l'administratif et la gestion du quotidien, elle s'occupe de politique, de société, de théâtre.

Website: https://www.theartchemists.com