Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française… ou quand les grandes enseignes ont du style

affiche exposition design pour tous

Pénétrons ce jour d’un pas guilleret dans l’enceinte du Musée des Arts Décoratifs pour apprécier l’exposition Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française.

Le beau au prix du laid

Pour sûr, le design n’est pas la chasse gardée du luxe hors de prix. La preuve avec cette exposition qui explore comment Prisunic et Monoprix, bien avant Lidl qui n’a rien inventé au final, ont su développer une stratégie marketing singulière en misant sur des gammes designées de main de maître pour un coût abordable.

« Le beau au prix du laid » : tout est dans le slogan façonné par la directrice du bureau de style de Prisunic, Denise Fayolle, dans les années 60. Au cœur de cette alchimie éclatante, le principe de collaboration avec des designers et des graphistes en vogue, des artistes célèbres tels Terence Conran, Marc Held, India Mahdavi, Constance Guisset, Ionna Vautrin, Roman Cieslewicz, Friedemann Hauss, Alexis Mabille…

Des créations iconiques

Bref une armada de talents représentatifs des grandes tendances de la seconde moitié du XXeme siècle et du début du XXIeme. De salle en salle, dans une scénographie évoquant le retail propre à la grande distribution (là-aussi il s’agit de design), nous découvrons la variété d’innovations qui vont faire date dans l’histoire des arts décoratifs, au point de devenir pour certains iconiques d’un style, d’une période.

Foulards, caddies, parapluies, vaisselle, luminaires, sièges, vases, qu’il s’agisse de Prisunic ou Monoprix (les deux marques fusionnent en 1997), l’objectif est de mettre « le plaisir de vivre à la française » à la portée de tous… tout en travaillant à renforcer l’image de marque de ces enseignes, au travers d’un merchandising inventif dont on découvre les déclinaisons entre packaging, affiches publicitaires et objets promotionnels.

Quand Dunod nous parle de design … ou comment interroger la créativité en action ?

Une page d’histoire pour sûr, et une première dans la série de manifestations orchestrées par le MAD qui met ainsi en valeur une collection déjà très complète tout en faisant état des lettres de noblesse de ce design pour tous.

Et plus si affinités

Pour en savoir plus et préparer votre visite, consultez le site du Musée des Arts Décoratifs.