A l’avant-garde : GO IN – Early Harvest – June 2014 – Portugal / Lisbon / Travessa dos Machados

10344788_10152345524333649_6062369901310495434_n (1)

Elles sont là, qui nous guettent, au détour d’une rue lisboète, dans l’écrasante chaleur portugaise. Trois faucheuses dont on ne sait si elles sont tranquilles ou résignées, assises là comme en repos un instant avant de reprendre leur labeur. Sur leurs suaires ténébreux, les brassards qui identifient leur appartenance : FMI, UE, BCE. Une pure émanation du street art militant. GO IN a encore frappé !

10464353_10152335949368649_6416692260119097314_n

Dessins hypnotiques

En une fresque, c’est tout un système qui nous est dévoilé comme un coup de poing. Impossible d’échapper, de regarder ailleurs. Hypnotiques, les dessins de GO IN vous accrochent la pupille, vous envahissent le cerveau. Lucide sur la violence du monde moderne, militant dans le désir de dénoncer ces destructions à l’œuvre. Indigné dans la forme virulente dont il habille son propos, son engagement.

10502230_10152345496953649_4156760662967274244_n

Humour noir

Un exemple de son talent parmi tant d’autres. Humour noir, caricatures désespérées, exaspération tracée sur le grand journal des murs du monde, ce street artiste français déborde le cadre de l’Hexagone pour peindre l’espoir partout, de pays en pays, de pochoir en collage, d’installation en sculpture. Avec toujours le sens du message, la formulation la plus complète, la plus puissante. La plus mordante.

 

Et plus si affinités

Pour en savoir plus sur l’univers de GO IN, consultez son site web.

 

 

Posted by Dauphine De Cambre

Grande amatrice de haute couture, de design, de décoration, Dauphine de Cambre est notre fashionista attitrée, notre experte en lifestyle, beaux objets, gastronomie. Elle aime chasser les tendances, détecter les jeunes créateurs. Elle ne jure que par JPG, Dior et Léonard.