Têtard : la prunelle de nos yeux

personnages de la série têtard

Dans la rubrique, « je suis à la bourre dans mes visionnages mais je me soigne », je demande les deux saisons de Têtard. Quand je vous disais que je suis charrette au-delà de l’acceptable ! La dure vie d’ARTchemist lady, braves gens !!! Il m’aura donc fallu deux ans et un troisième confinement pour boulotter les 25 épisodes de cette créa originale by Canal+ … et en redemander.

Adulescents

Le sujet n’est pourtant pas nouveau. Emma et Ben, un jour, découvrent, qu’ils attendent un pitchoune. Pitchoune qui n’était pas du tout prévu au programme de ce jeune couple adulescent, évoluant peinard dans les milieux de la communication et du graphisme, adepte des soirées entre potes et des weekend farniente au lit. Question : comment vont-ils gérer l’épreuve qui se profile, eux qui sortent à peine de l’enfance ? Comment vont-ils passer au stade parental ?

Poésie et fantaisie

Je vous avais prévenu, rien de bien original, Trois hommes et un couffin, Neuf Mois, XY, Juno … impossible de lister ici la gigantesque filmographie dédiée à cette thématique riche en rebondissements et quiproquos. En l’état, l’originalité de Têtard vient de la poésie, la fantaisie du propos. Le scénariste et acteur Xavier Lacaille, croisé sur l’excellent Parlement aborde la question en plongeant dans le mental de ces deux personnages … et surfe sur leurs imaginaires particulièrement fertiles.

A voir également :  Pauline s’arrache : « on s’aime mal mais on s’aime fort ! »

Adorable candeur

Cela nous vaut quelques délires assez sympas, des rêveries colorées reposantes, auxquels Bérengère Krief et Estéban, qui interprètent nos deux loulous, prêtent une légèreté, une candeur, un détachement absolument adorables. Beaucoup de douceur et de décalage également : la grossesse, la naissance, les premiers mois de vie de Bébé … ces moments clés dans l’évolution d’un couple deviennent soudain moins redoutables, même si les questions, les anxiétés ne manquent guère, sur fond de papier peint vintage.

Amour inconditionnel

Une comédie à voir pour se vider la tête, retrouver un peu de foi dans l’humanité et rire sans prétention ni méchanceté avec ce joli couple d’amoureux et leur petit bout de chou en devenir. C’est aussi l’occasion de retrouver cette petite étincelle de plaisir qui nous unit à nos gamins, aussi insupportables soient-ils à l’heure du confinement. On se retrouve beaucoup dans Emma et Ben, cet amour inconditionnel qu’ils ont l’un pour l’autre et tous deux pour leur crevette.

Franchement, voir ou revoir Têtard fait beaucoup de bien, ça permet de dédramatiser, tout en se rappelant que nos enfants sont la prunelles de nos yeux, ce pourquoi nous construisons l’avenir.

Et plus si affinités :

Vous pouvez vois ou revoir Têtard sur le site de Canal+ ou sur sa chaîne Youtube.