Expositions en vrai dans la vraie vie : Goldorak ou musées dessinés ?

expositions

Cette semaine, nous vous proposons deux visites au fil de la plume et du crayon. Deux expositions qui interrogent le dessin, deux approches très différentes issues de deux cultures. D’un côté, une rétrospective dédiée à l’histoire du héros japonais Goldorak, de l’autre des planches de Christelle Téa.

Exposition GOLDORAK XPERIENZ 1975-2021 Rétrospective

Direction la Maison de la Culture du Japon à Paris pour découvrir Goldorak-XperienZ, soit la genèse et l’histoire du célèbre robot créé Go Nagai et Toei Animation, la manière dont il a conquis les coeurs nippons … et dont il a permis d’introduire la jap culture et l’esprit manga en Occident. L’occasion de célébrer dignement les 45 ans de ce personnage emblématique et de découvrir la richesse thématique qu’il véhicule.

Séquencé en quatre parties inspirées des espaces symboliques de la série, le parcours revient sur ce totem de la culture pop son caractère engagé, la réflexion apportée sur la question nucléaire, la protection de la planète, la probité et l’intégrité … Porteur de valeurs fortes, Goldorak est aussi une success story marketing incontournable, avec son lot de produits dérivés collector … et une référence pour de nombreux artistes qui lui rendent hommage dans leurs œuvres.

Musées dessinés – Christelle Téa

Traversons la Seine pour rejoindre le Musée Cognac-Jay qui propose une exposition gratuite mettant en valeur les dessins de Christelle Téa. La talentueuse illustratrice a consacré une soixantaine de planches à la description des musées de la ville de Paris. D’une plume observatrice, elle donne à voir sous plusieurs angles mais avec une foule de détails la réalité des espaces d’exposition, ainsi que le patrimoine qu’ils protègent.

Le trait de Christelle Téa est à la fois précieux et précis, son regard concentré, son geste rigoureux. Perspectives d’ensemble ou gros plans sur des œuvres spécifiques, ses dessins tracés à l’encre de Chine ont quelque chose de reposant, de candide, tout en demeurant très vivants. On les imagine très bien prenant place dans une bande dessinée ou un film d’animation, dans l’attente d’une péripétie à venir, l’entrée fracassante d’un héros, fin limier ou gentleman cambrioleur.