Documentaire : Murdoch, le grand manipulateur des médias … des politiques et des consciences

empire Murdoch

C’est ce qui ressort de cette remarquable série documentaire signée Jamie Roberts. Murdoch, le grand manipulateur des médias … Trois heures de plongée dans l’empire financier du clan Murdoch, qui incarne l’ascendant du quatrième pouvoir, son incroyable virulence et ses dérives inacceptables.

Une puissance colossale

Parti de rien ou presque, l’australien Rupert Murdoch a bâti un groupe médiatique d’envergure mondiale. Et la fortune qui va avec. Une puissance colossale qui lui a permis de s’infiltrer dans les coulisses politiques de plusieurs pays pour y tisser sa toile et influencer les décisions de dirigeants devenus ses amis … et ses obligés. Archives, interviews, témoignages, analyses, Roberts met à plat les rouages de cette mécanique dévastatrice.

Une enquête pour le moins inquiétante car elle met en lumière les fragilités du système démocratique face à ce type d’ambition. Pour Murdoch, seul compte l’enrichissement et le pouvoir. Même les membres de son clan, ses enfants tout d’abord, doivent se plier à cette règle. Celui qui suivra cette ligne héritera de l’empire … et de ses problèmes.

A lire également :  The Loudest voice : derrière le biopic de Roger Ailes, le décorticage de la machine Fox News

Les instincts les plus vils

Il y en a à foison : les différents médias qui composent News Corporation flirtent avec les écoutes illégales, le chantage, l’extorsion d’aveux, la rétention de preuves … sans compter un flot ininterrompu de fake news, un penchant très net net pour le racolage, le voyeurisme. Bref Murdoch réveille chez ses lecteurs les peurs les plus ancrées, les colères primales, les instincts les plus vils.

Quitte à faire élire des hommes politiques qui portent des discours d’une violence incroyable. Trump notamment. Ou à promouvoir des idéologies conservatrices nationalistes dangereuses, dixit le Brexit. Bref Murdoch fait et défait les carrières, provoque les succès, détruit les destins. Son aura fait trembler. Il n’a aucune valeur, aucun principe, aucune morale.

A lire également :  Tabloïds : retour sur une hécatombe médiatique

Une presse indépendante

Hormis son propre succès et sa rage de conquérir. Pas de scrupule ni de regret chez cet individu capable d’entretenir la rivalité enter ses enfants pour détecter celui qui sera digne de lui succéder. Un sentiment d’impunité face à cet homme qui échappe à toutes les critiques, tous les procès, toutes les accusations. Une anguille qui achète les silences, la bienveillance de réseaux fidèles.

Cette parfaite incarnation du magnat de presse omnipotent souligne l’importance cruciale d’une presse indépendante, libre, suffisamment émancipée financièrement pour garder son objectivité face aux puissants de ce monde. C’est aussi cette réflexion que porte le documentaire de Jamie Roberts. Les médias doivent informer, transmettre savoir et éléments de compréhension, enclencher le débat.

En aucun cas, ce ne sont des outils de propagande. Même si certains pensent tout le contraire et agissent dans ce sens. Sans aucune éthique.

Et plus si affinités

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-020704/murdoch-le-grand-manipulateur-des-medias/