Le Jour d’avant : Loïc Prigent dans les backstages des défilés de mode

le jour d'avant loic prigent mode

Le Jour d’avant… une expression aux accents historiques, métaphysiques, pour ne pas dire bibliques. En tout cas, rien de fantaisiste ni de fashion dans cette tournure pourtant éclairante de la frénésie volcanique qui saisit les maisons de haute couture à la veille des défilés de mode. 24 heures décisives que Loïc Prigent a mis en évidence dans une série de documentaires désormais culte, Le Jour d’avant, à visionner impérativement quand on veut respirer l’esprit vrai de la mode en action.

Accoucher d’une nouvelle collection

Sonia Rykiel, Fendi par Karl Lagerfeld, Proenza Schouler, Jean-Paul Gaultier, Versace, Diane von Furstenberg, Nina Ricci, Alexander Wang, Jeremy Scott, Narciso Rodriguez, Lanvin, Isabel Marant : ils se sont tous prêtés au jeu de bonne grâce, laissant Loïc Prigent s’infiltrer dans leur univers pour en respirer l’atmosphère électrique à l’heure d’accoucher d’une nouvelle collection. Si les styles et les méthodes de travail diffèrent, le stress est égal, géré différemment selon les caractères, procrastination bon enfant chez Jean-Paul Gaultier, rigueur et distanciation chez Karl Lagerfeld, humour chez Jeremy Scott…

À lire également :  Documentaire « Jean-Paul Gaultier se défile ! » : partir en beauté et avec le sourire !

Un gigantesque barnum

Chacun sa manière d’appréhender le poids que constitue la mise en place d’un défilé, depuis le croquis initial jusqu’à l’orchestration du show en passant par la réalisation des modèles, les essayages, les finitions, le recrutement des mannequins, le maquillage, la coiffure, le placement des invités… Un gigantesque barnum qui génère le plein de pression et d’angoisse, car le futur de l’enseigne dépend de la manière dont clientes et médias vont apprécier ces créations, pour certaines véritables œuvres d’art résultant d’une création commune, d’un travail d’équipe où le styliste n’est finalement qu’un point de départ.

Business et réputation

Rien de possible sans les couturières qui animent les ateliers, chacune avec sa spécialité, son coup de main, son œil, son savoir-faire, son expérience. Idem pour ceux qui gèrent l’événement, directeurs artistiques, attachés de presse, modèles… Vital pour la santé économique d’une maison, le défilé participe également de son aura, entretient sa réputation tout en privilégiant une vision de la femme façonnée comme un credo qui trouvera écho dans le public. Le jour d’avant met en évidence cette alchimie spécifique, le délicat équilibre entre magie de la création, beauté du spectacle, réalité du business et intensité des émotions quand le compte à rebours est terminé.

Et plus si affinités

N’hésitez pas à visionner le documentaire Le Jour d’avant en DVD.