BordelinParis : bijoux kitsch et saynètes souvenirs

bijoux BordelinParis

Un peu de soleil, un peu de printemps, entre pandémie, guerre et élections présidentielles, fuyons vers des pays imaginaires aux couleurs acidulées, peuplés de petits cœurs, de créatures mignonnes, de superhéroïnes, d’amants fougueux et de licornes en plastique. Des pays imaginaires contenus dans des bijoux. Bienvenue dans la mignonitude chamarrée et de BordelinParis.

Bijoux et dioramas

BordelinParis ou bordel in Paris ? L’univers créatif de Clarisse Dufour est sans complexe. Celui d’une gamine fouillant avec bonheur dans le grenier de Mamy/Papy pour y dénicher des vieux souvenirs à transformer en déguisement, celui d’une Lolita exprimant ses premiers émois, contradictoires mais sincères, dans la sphère de bagues et de sautoirs dont elle seule déchiffre le code secret.

Barrettes, bracelets, pendentifs, médaillons, chaque création est une scène unique, un diorama saturé d’imaginaire qui déclenche la mémoire, les nostalgies, les rires… ou les envies coquines. S’y côtoient Mickey, Minnie, Wonder Woman, le père Noël, Barbie, Hello Kitty, Marilyn Monroe, Betty Boop, Chanel, Elvis, des M&M’s des insultes, des mots doux, des canards, le drapeau arc-en-ciel, des positions scabreuses…

Le Tampographe : tampon sans filtre, survie par l’insulte et objet rare

Ranimer son âme d’adolescent

Bref tout ce qui passe par la tête de Miss Clarisse, et tout ce qu’elle trouve de plus kitsch et de plus fun dans ses tiroirs bourrés de trésors chinés au fil du temps, dans l’esprit des cornets en papier qu’on achetait jadis chez le boulanger pour y trouver des gadgets rigolos, des cadeaux gagnés au stand de tir des foires, des surprises cachées dans les chocolats Kinder. Une fulgurance alimentée par l’humeur du jour suffit pour enclencher le processus.

On choisit les sujets, on les place dans un moule, on ajoute la résine, on accouche d’une saynète drôle à arborer aux oreilles, au cou, au poignet ou aux oreilles, comme un clin d’œil, une fantaisie. Fille ou garçon, qu’importe ? Ces bijoux racontent des histoires communes, d’amour, d’espoir, de vie, dans une explosion de couleurs vives. De quoi ranimer votre âme d’adolescent, retrouver un peu de douceur et de joie en observant ces grigris pensés comme des contes.

Et plus si affinités

Pour en savoir plus, consultez le site de BordelinParis, ainsi que le compte Instagram et la page Facebook de la marque.