« Boléro », le refrain du monde : le destin phénoménal d’une musique hors normes

Photo du documentaire Boléro le refrain du monde

“Je commence tout petit pour finir” énorme. Voilà qui résume bien l’histoire du Boléro. Maurice Ravel, son compositeur, avait trouvé les mots justes pour décrire son travail mais aussi pour conjecturer son destin. Un destin phénoménal si l’on considère qu’aujourd’hui, le Boléro est la pièce “classique” la plus populaire au monde.

Du rock à la pop en passant par l’électro

Dans un documentaire synthétique mais néanmoins très précis, Anne-Solen Douguet et Damien Cabrespines racontent avec enthousiasme la genèse et l’évolution de cette oeuvre majeure. Devant leur caméra, de fervents admirateurs comme le cinéaste Claude Lelouch, les chanteurs Angélique Kidjo et Rufus Wainwright, les pianistes Katia et Marielle Labèque ou les papes de l’électro Carl Craig et Moritz von Oswald. 

A lire également :  Qui a volé le Boléro de Ravel ? Ou ne touchez pas au grisbi mélodique !!!!

Un hymne universel offert à l’humanité

C’est un fait : le Boléro, de par sa construction novatrice transcende les êtres et les cultures : tantôt jazzy, tantôt rock, tantôt pop ou encore électro, chacun s’approprie  l’œuvre  comme une ressource inépuisable. Le Boléro de Ravel est universel, il s’offre à l’humanité comme un langage qui permet aux peuples de se comprendre. 

A lire également :  Mozart Requiem – Log book/Journal de bord : la websérie d’un enregistrement d’exception

Un immense pouvoir oxymorique

Rares sont les pièces classiques qui  ont ce pouvoir. Le Boléro envoûte, agace, mystifie, émeut, inspire. Cette musique oxymorique traverse le temps, les générations sans jamais s’user, tellement sa conception est moderne. C’est cet immense pouvoir que le documentaire met en lumière.

A lire également :  Livre / La passion prédominante de Janine Reiss – La voix humaine

On le répète suffisamment dans les colonnes de The ARTchemists, ARTE sait faire des documentaires. La chaîne ne déroge pas à la règle avec ce nouveau programme visible jusqu’au 18 mars 2021. Dans cette période compliquée, je vous conseille vivement de le visionner. 53 minutes de Boléro, on se sent mieux après !

Et plus si affinités

https://www.arte.tv/fr/videos/086915-000-A/bolero-le-refrain-du-monde/