A l’avant-garde : Doriane Millet, Mélusine à la plage

rizographies de doriane millet

Focale cette semaine sur une illustratrice aux doigts de fée : d’oeuvre en œuvre, Doriane Millet met en scène sa version de la féminité comme une magie incessante.

Femme miroir ou manège, Mélusine à la plage ou dans sa salle de bain, feu intérieur, nuit des sentiments, source des entrailles … les héroïnes de Doriane semblent échapper d’un conte pour repenser le quotidien des sentiments.

Le trait est faussement simple, tout tient dans une attitude ébauchée d’un trait, un regard à peine souligné mais néanmoins puissant, un visage penché sur un rêve … Et puis ces couleurs pastel, des associations de verre et de rouge, de bordeaux et de rose …

La risographie ajoute comme un voile indéfinissable sur la méditation de ces demoiselles dont l’esprit s’évade vers des Ailleurs oniriques … à moins qu’elles ne s’ennuient délicieusement, dans ce farniente délicat ?

Et plus si affinités

Pour en savoir plus, consultez le compte Instagram de Doriane Millet, ou sa page Facebook.