Le Canard à l’orange : marivaudage à l’anglaise … et l’acide !

affiches de différentes mises en scène de la comédie le canard à l'orange
27/04/2021

Zoom ce jour sur un classique de l’humour à l’anglaise, la notable et jouissive comédie de William Douglas-Home intitulée Le Canard à l’orange. Un anatidé cuisiné pour la scène en 1967, mais qui demeure un indémodable du genre un foyer de punchlines inoubliables et un parfait portrait de pitre pince sans rire … ou de mari manipulateur. Les deux peut-être ? Insupportable de nonchalance et d’humour Le pitch ? Un soir, Hugh,…

Read More >>

Alcina à la Monnaie de Bruxelles : marivaudage virtuose dans l’ombre de l’Arioste

22/04/2021

1732 Orlando, 1734 Ariodante, 1735 Alcina : décidément Haendel sait y faire avec l’Arioste ! Il faut croire que la geste des chevaliers telle que la brosse le poète italien du XVeme siècle l’inspire fortement. Force est de constater que ces aventures héroïco-épico-amoureuses lui suggèrent des compositions de toute beauté, en témoigne le superbe Alcina : trois heures et demi de spectacle où les airs inoubliables s’enchaînent avec frénésie. Un vrai tourbillon d’arpèges…

Read More >>

On ne badine pas avec l’amour : Musset du marivaudage au drame tout simplement

13/01/2015

Pour ceux qui l’ignoreraient, la vie sentimentale d’Alfred de Musset ne fut pas un long fleuve tranquille, loin s’en faut. Passionnés et passionnels, ses romantiques élans pour la talentueuse George Sand ont laissé une trace profonde dans sa vie, leur séparation encore plus et c’est au retour de Venise où la belle l’a trompé qu’il décide d’écrire ce parfait exemple de « théâtre dans un fauteuil ». Car sachez-le, On ne badine…

Read More >>

Mozart revu par Michael Haneke : Cosi Fan Tutte ou l’arrache cœur universel

27/01/2021

Cosi Fan Tutte de Mozart mis en scène par Michael Haneke ? Le réalisateur de La Pianiste prend le livret du compositeur de Don Giovanni à bras le corps pour en faire une fable amoureuse d’une cruauté sans pareil. Magistral ! Tango échangiste  Autant vous dire qu’au bout de trois heures et demi de spectacle, il ne reste que peu de chose de la farce rédigée à l’origine par Da…

Read More >>

Festival d’Aix en Provence : Alcina is Fifty Shades of grey !

03/09/2015

Décidément l’héroïne de Haendel plaît aux metteurs en scène ! Après la très épurée version de Pierre Audi pour l’Opéra de la Monnaie de Bruxelles, c’est Katie Mitchell qui s’approprie le chef d’oeuvre lyrique pour le compte du festival d’Aix en Provence 2015. Et son approche est pour le moins décalée puisqu’elle aborde le récit d’Arioste à la manière d’un Fifty Shades of grey ! Un salon qui a tout de l’alcôve…

Read More >>

Les Fausses Confidences : quand Didier Bezace décline Marivaux entre délicate sobriété et vivacité moderniste

Écrite en 1737, Les Fausses Confidences mit du temps à entrer au répertoire ; mais une fois introduite au Panthéon de la dramaturgie française, la comédie de Marivaux y occupa une place de choix. Il faut dire qu’en l’état, elle synthétise tous les paramètres qui font de leur auteur l’initiateur d’un genre nouveau, la comédie de mœurs, scrutatrice des âmes et gentiment moqueuse, observatrice d’une société en pleine mutation, dont certains…

22/06/2015
Read More >>

Spectacle / Le jeu de l’amour et du hasard : « volontiers un bel homme est fat »

photo de la pièce de marivaux le jeu de l'amour et du hasard
20/01/2013

Le Jeu de l’amour et du hasard : Marivaux, comme à son habitude, plus peut-être, y propose une fine analyse des emportements et des errances provoqués par l’attirance amoureuse. Silvia refuse d’épouser à l’aveugle Dorante que son père lui destine tout naturellement. Sa raison ? Elle s’en explique dés les premières répliques à Lisette, sa servante : « Tu ne sais ce que tu dis ; dans le mariage, on a…

Read More >>

Théâtre /La Fausse Suivante de Marivaux : Devenir quelqu’un d’autre ?

17/01/2013

Quand on me dit Marivaux, je repense instantanément à mes cours de français au lycée et je me lance incontestablement dans la récitation de cette tirade : « On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J’ai souffert souvent, je me suis trompé…

Read More >>

Festival d’Art Lyrique d’Aix en Provence 2012 / Les Noces de Figaro : les classiques et les modernes ?

18/08/2012

« Laissez-nous nous marier !!!!!! » C’est en substance le long cri de désir révolté que poussent Figaro et Suzanne tout au long de la pièce contestataire de Beaumarchais et d’une version opéra composée par un certain Mozart qui a tout de suite perçu le potentiel musical de l’intrigue. De Beaumarchais à Mozart : tribulations d’un marivaudage social Résumons : du temps a passé depuis que Figaro a aidé le Comte Almaviva à arracher la…

Read More >>