Wherevart, the place to see : agrégateur d’expositions virtuelles et fier de l’être

Copie d'écran du site www.wherevart.com/, agrégateur d'expositions virtuelles

Nos fervents lecteurs le savent, nous n’en sommes plus à notre première exposition virtuelle, loin s’en faut. Cela fait même quelques années que nous traquons les émanations de cette nouvelle approche du fait muséal. Bien avant la pandémie covidienne qui en a prouvé l’utilité, voire l’absolue nécessité, nous militions pour une numérisation des parcours (dixit notre découverte du Château de Versailles en 3D, fruit du partenariat entre le fleuron de notre patrimoine historico-architectural – et accessoirement un véritable succès numérique, vu les millions de visites sur le site- et l’institut culture Google … en juin 2012, il y a presque 10 ans, c’est tout dire). Depuis la chose s’est développée, avec les progrès des nouvelles technologies, l’évolution des mentalités et l’usage quasi pathologique du smartphone.

Point de chute 

Aujourd’hui, on numérise expos, musées, demeures historiques, hauts lieux de la culture à tout va, et dans l’urgence vu les fermetures liées aux confinements. Du coup un autre problème se pose : l’éclatement de ces expos virtuelles aux quatre coins de la toile. Eh oui, ce n’est pas le tout de digitaliser à 360°, encore faut-il donner un point de chute à l’internaute désireux de se cultiver mais complètement paumé par une offre décousue, relayée de loin en loin par les musées eux-mêmes, secondés par quelques attachés de presse, des médias passionnés, et deux trois institutions listant les propositions sans grande passion. Bref, trouver une bonne exposition virtuelle tient de la chasse au dahu par temps de brouillard.

Bibliothèque d’expositions

Heureusement, on commence à voir fleurir des initiatives de regroupement. Si Google Art and Culture a donné le ton, d’autres plateformes émergent qui cherchent à rassembler ces manifestations. Ainsi Wherevart, qui rassemble des dizaines de visites, détectées aux quatre coins du monde. Une bibliothèque d’expositions en somme, qui vous balade partout sur les cinq continents pour découvrir les fleurons du patrimoine culturel mondial, peinture, architecture, sculpture, cinéma, littérature, dinosaures, avions, espionnage … L’Hermitage de Saint-Petersbourg, HongKong Heritage Museum, Musée Jean Gabin, les pyramides d’Egypte ou du Mexique, les rues de La Havane …

A lire également :  COVID19  : « rien ne peut arrêter un artiste » ou de la digitalisation agile et nécessaire de la culture

Patrimoine culturel 

Le catalogue est impressionnant, la présentation claire, l’usage fluide … et surtout, vous vous prenez la richesse du patrimoine culturel humain en pleine figure. Au moment où l’humanité replonge dans les affres d’un combat pandémique quasi moyenâgeux, voir défiler ces images splendides, preuves de la force créative de l’être humain, franchement ça fait du bien. Et c’est aussi l’occasion de réinvestir la culture via le formidable outil numérique. « Si tu ne viens pas à la culture, la culture viendra à toi ». Singeant la citation célèbre extraite du film Le Bossu, Whereart comme d’autres du reste, amène la culture dans les salons certes, mais aussi et surtout là où elle est inaccessible.

Ouvrir les horizons 

Chambres d’hôpitaux, écoles, Ephad, prisons, centres pour handicapés, déserts culturels … ou tout simplement chez ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une entrée au musée, de faire le voyage, ou qui n’osent pas. Créer un agrégateur dédié, c’est un pas de plus accompli dans la démocratisation d’une culture dont l’accès est toujours aussi compliqué, n’en déplaise aux acteurs du secteur qui accomplissent un travail de terrain exceptionnel mais aujourd’hui menacé. Des initiatives comme Wherevart ouvrent les horizons pour des usagers en devenir, et pourraient constituer une nouvelle voie de monétisation pour des lieux culturels rudement frappés par la crise sanitaire. A suivre bien sûr, mais la chose est déjà belle en soi … et devrait connaître un avenir radieux.

Et plus si affinités

https://www.wherevart.com/