Visite virtuelle Wherevart : Musée Jean Gabin de Mériel

Nouveau zoom sur le catalogue de notre partenaire Wherevart avec un petit passage par Mériel dans le Val d’Oise et son musée Jean Gabin !

Une enfance dans la nature

visite virtuelle du musée jean gabin sur wherevart

Mériel donc où le petit Jean Moncorgé vit sa vie d’enfant au début des années 1900, au bord de l’eau, dans la nature. C’est là que sa vocation s’exprime timidement d’abord, pour s’épanouir ensuite à Paname. Une fierté locale donc que ce garçon promis à l’avenir cinématographique que l’on sait. Un avenir détaillé salle après salle par ce petit musée qui propulse ses salles en exposition virtuelle pour notre plus grande joie.

Plusieurs questions clés

Avec comme fils directeurs de ce parcours plusieurs questions clés : Comment devient-on un monstre sacré du cinéma international ? Qui fut vraiment Gabin ? Quid de ses combats, de ses engagements, de sa vision du métier de comédien ? Jeune acteur de music-hall hésitant, résistant de la première heure, compagnon de la sublime Dietrich, Gabin domine le 7eme art un demi-siècle durant. Il y a donc beaucoup à dire.

Une carrière d’exception

Il travaille avec les plus grands, Carné, Renoir, Verneuil, Becker, Autant-Lara, Lautner, Granier-Deferre, Michel Audiard, donne la réplique à Bourvil, Belmondo, Delon, … Il tourne de véritables chefs d’œuvre, Le Quai des brumes, La grande illusion, La Bête humaine, French Cancan, La Traversée de Paris, Un Singe en hiver … C’est cette carrière d’exception que raconte le Musée Jean Gabin, au travers d’une remarquable collection d’affiches, de photographies, de costumes, d’accessoires …

Les arcanes du cinéma français

Extraits de scénarios annotés, souvenirs de tournages, coupures de presse, l’ensemble est soigné, valorisé avec beaucoup de pertinence et de finesse. Le tout propose une plongée dans les arcanes du cinéma français depuis l’Entre deux guerres jusqu’aux années 70, permet de découvrir comment travaillaient les grands réalisateurs de ces années ; technologies, écritures, thématiques, modes de travail, c’est aussi l’occasion de cerner l’évolution du cinéma sur 50 années.

Et plus si affinités

Pour visiter le Musée Gabin, cliquez sur ce lien.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du musée.