L’ombre d’un doute : autopsier les archives pour éclairer l’Histoire

C’est en quelques mots le principe mis en application dans L’Ombre d’un doute, l’excellente émission de Franck Ferrand. Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences-Po), Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, co-fondateur de la société de rédaction Cassiopée, ces quelques temps forts de son parcours expliquent ces choix éditoriaux imposés par le journaliste.

La vérité des faits

Avec raison et succès. Car en observant avec une précision médicale les dessous de grandes affaires restées ancrées dans notre patrimoine culturel comme des mystères insolubles, Franck Ferrand et sa team rendent l’Histoire passionnante et mathématique.  Mort de Zola, grande peste de Marseille, Nostradamus, Marie-Antoinette … : avec la rigueur des chercheurs émérites, patients et disciplinés, Ferrand explose les superstitions et les croyances pour laisser place à la vérité des faits tels qu’ils sont exposés dans les papiers administratifs, les témoignages écrits.

Une logique imparable

Ses émissions s’appuient sur des ouvrages, des documentaires, des extraits de films : problématique de base, faits, analyses, hypothèses, … il s’agit de partir de la croyance populaire, des explications ancestrales pour les démonter et laisser place à la stricte vérité. De fait, chaque émission est d’une logique imparable et remettre les choses en place démontre l’efficacité de la raison par rapport à l’aveuglement passionnel et partisan. Le cheminement débouche sur une conclusion en forme de débat entre Christophe Bourseiller, Stéphanie Coudurier et Clémentine Portier-Kaltenbach, tous trois chroniqueurs en charge de confronter les hypothèses et d’éplucher les bibliographies afin de conseiller aux spectateurs les ouvrages les plus pertinents et les plus complets pour creuser le sujet s’ils le désirent.

Titiller votre curiosité

Tournées entre autres dans les Grands dépôts des Archives nationales au cœur du très parisien Marais, ces discussions ainsi que les présentations de chaque émission sont ainsi symboliquement placées sous le signe de la recherche scientifique. Une émission dont on ne peut faire l’économie car outre qu’elle détaille par le menu les différentes étapes du travail d’investigation vécu par les historiens, elle met en avant des sujets pertinents dont le public ignore souvent tout.  A suivre donc avec attention. De toute façon, vous ne pourrez faire autrement, car chaque édition de L’Ombre d’un doute est conçue pour titiller votre curiosité jusqu’au générique de fin.

Et plus si affinités

N’hésitez pas à regarder les différents épisodes de L’Ombre d’un doute.