More than project : Le design japonais à l’honneur à l’Atelier des Blancs Manteaux

Ces dernières semaines, l’Atelier des Blancs Mateaux a accueilli plusieurs expositions mettant en exergue des créateurs nippons, designers et artisans, afin de promouvoir la qualité de ce patrimoine. Un patrimoine en danger puisque les entreprises spécialisées ont diminué de moitié en 20 ans : il ne reste plus que 15 000 structures impliquées, et 90 000 artisans sur le sol japonais, une véritable hémorragie qui met en péril un tissu économique et une culture ancestrale.

Pour solutionner le problème, il convient désormais de s’ouvrir au mode. C’est l’objectif de More than project à l’initiative de ces manifestations. More than, Densan, Neo Densan et Kyoto contemporary constituent les quatre axes qui animaient un parcours mettant en perspective des techniques ancestrales et leur déclinaisons dans le présent, avec des créations de toute beauté.

  • Citons le travail de Takeshi Nishimura, un expert dans l’art de la découpe de papier. Initialement ses patrons servaient à teindre les kimonos, mais avec la baisse de ce marché, il a ouvert son art, créant de magnifiques pièces de décoration, ouvragées avec une précision de dentellière. Il œuvre désormais avec Studiomonsieur, pour façonner des objets de décoration design.
  • Autre entreprise à retenir, les livres à 360° de Yusuke Oono, qui animent les vision du mont Fuji, des paysages de neige, de métropoles dans un mouvement rotatif des plus charmants, associant l’art du dessin traditionnel avec celui de l’animation.
  • Japon Aomori Hiba Project repense l’exploitation du bois de cyprès en proposant une gamme de produits biologiques conçus pour parfumer la maison. Anti bactériennes, relaxantes, élégantes, les essences proposées imbibent les copeaux de bois pour assainir l’espace, le faire vivre de nuances piquantes et boisées.
  • Les lainages de la région de Bishu étaient initialement destinés aux habits et aux kimonos. Aujourd’hui, via Nakaden Branding Project, ils trouvent une nouvelle jeunesse dans le domaine du tissu d’ameublement, de la décoration. On appréciera la variété et la qualité des étoffes, la somptuosité des motifs.
  • Fruit d’un savoir ancestral, le papier de Washi est également devenu un élément de décor dont la préciosité n’a d’égal que la singularité. Les spécimen exposés par Siguhara Washipaper. Inc. en témoignent, notamment une résille de fibres qui évoque un entrelacs de racines, de branchages, aussi translucide et fragile que du verre.

Et plus si affinités

http://morethanprj.com

http://www.abmparis.com

Enregistrer