La Philo selon Les Tontons Flingueurs : outil de survie cérébrale pour lutter contre les cons qui osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !

couverture du livre de Marc Lemonier La Philo selon Les Tontons Flingueurs

Décidément, Les Tontons Flingueurs n’en finissent pas d’inspirer les auteurs. Albums, dictionnaires, abécédaires, récits, biographies, depuis sa sortie en 1963, le film culte de Lautner génère les publications à la chaîne, histoire de passer chaque plan de cette comédie au pays des truands au crible, et de décrypter par le menu le scénario d’Audiard et ses répliques phares. La Philo selon Les Tontons Flingueurs vient compléter ce tableau déjà bien rempli avec une approche particulièrement intéressante qui traque le philosophe en planque dans chacun des personnages de cette farce truculente chargée de sens.

Un livre à plusieurs facettes

Tout est donc dans le titre… et dans les 160 pages de cette analyse énergique signée Marc Lemonier, écrivain prolixe amateur d’Audiard, entre autres hobbies (la bibliographie affichée sur Wikipédia est longue comme le bras, avec un penchant très net pour louis de Funès, Paris, l’érotisme, l’argot). Doté d’une plume alerte, agile et drôle, Mister Lemonier s’offre le luxe de développer un livre à plusieurs facettes.

  • Il fouille complètement le scénario et les personnages en les rattachant à des thématiques comme la mort, la vérité, le pouvoir, l’histoire, les échanges, la foi, la violence…
  • Il fait le lien entre les scènes du film et des courants de pensées, des philosophes spécifiques (Rousseau, Thomas Hobbes, Spinoza, Kant, Hannah Arendt…) qu’au passage, il présente via des fiches signalétiques à la fois concises et compréhensibles.
  • Il en profite pour revenir à la fois sur la genèse du film avec force anecdotes sur le tournage et sur le parcours des acteurs (là aussi des fiches évoquent la biographie des interprètes et leur aura philosophique).
  • Il s’offre une analyse sémantique pointue des répliques cultes d’Audiard, moraliste malgré lui, grand pondeur d’aphorismes cocasses, de pensées loufoques.

Philo antistress – 500 pensées positives contre le stress : amour, sagesse et positive attitude

Moments choisis

On appréciera plus particulièrement quelques moments choisis :

  • L’introduction du livre, savoureuse définition de ce qui fait un film culte, avec des références continues à The big Lebowski des frères Coen ou Le père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré.
  • L’examen de la mythique scène de la cuisine, scène d’apaisement, de dialogue diplomatique, une sorte de déclinaison comique du banquet de Platon qui nous vaut les excellents passages « Philosophons dans la cuisine » p84 ou « La maïeutique socratique des tontons » p93.
  • La finesse dans l’autopsie des répliques, des commentaires, des séquences, une étude de texte exemplaire appuyée par des exemples pertinents, qui ne laisse échapper aucun détail, dévoile un sens de l’observation, de la déduction particulièrement délectable.
  • La culture générale à la fois riche et transversale d’un auteur qui multiplie les connexions, les parallèles, les questionnements.
  • La construction même du livre, son ossature, la logique d’enchaînement des idées, une fluidité qui évoque une démonstration à la Socrate.

Bref la lecture de La Philo selon les Tontons Flingueurs fait un bien fou au mental et au moral, tout en offrant un exemple rare de construction intellectuelle qui tranche avec la bouillie préformatée servie sur les réseaux sociaux… ou dans les cours de philo. Bref, voici un outil de survie cérébrale à ne surtout pas négliger, pour lutter contre les cons qui osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !

Et plus si affinités :

Pour en savoir plus sur La Philo selon les Tontons Flingueurs, consultez le site des Éditions de l’Opportun.