Expositions en vrai dans la vraie vie : timbres ou infox, et la communication bordel ?

Deux expos sinon rien : pour vous faire tilter les méninges, nous vous proposons une réflexion sur deux pôles de la communication. L’un illustre un mode d’échange ancestral, à savoir le bon vieux courrier rédigé à la main, l’autre est significatif des dérives de la communication à l’heure du numérique. Leur point commun ? Ils constituent un champ d’interrogation et de créativité pour les artistes.

A la pointe de l’Art Musée de la Poste

Direction Paris 15e et son Musée de la Poste pour découvrir l’exposition A la pointe de l’Art qui aborde la relation amoureuse entre artistes et timbres. L’occasion de découvrir l’historie du timbre, comment il est fabriqué, pourquoi les artistes s’en mêlent, de quelle manière, la valeur des timbres ouvragés, le travail de miniature symbolique effectué. L’exposition est complétée par des podcasts, des conférences, des ateliers. 

Il est aussi possible (et fortement recommandé) de visiter les collections permanentes du musée et de découvrir comment l’évolution de la poste, ses enjeux, son fonctionnement … Attention : vous risquez de vous convertir à la philatélie après avoir parcouru les salles, mais pas de panique, c’est une passion constructive.

 

Fake News – Art – Fiction – MensongeFondation EDF

Quittons le 15eme arrondissement pour rallier la rue Récamier et la Fondation EDF. Au programme Fake News – Art – Fiction – Mensonge. L’exposition explore la manière dont l’infox se propage à l’heure de l’infobésité numérique. Aux manettes, des artistes inspirés par cette dérive informationnelle. En back-up, le Centre pour l’Éducation aux Médias et à l’Information, en charge d’initier nos bambins aux pièges des deep fakes et autres distorsions de la vérité.

Photos, vidéos, dessins, installations, les œuvres présentées mettent en évidence les mécanismes en jeu dans cette perturbation constante et délétère. Nos croyances, nos doutes, nos peurs, nos colères : autant de leviers exacerbés par l’usage quotidien des réseaux sociaux. Et de sources d’inspirations pour des artistes désireux d’agir, de faire sentir, comprendre … et d’enrayer le processus ?