Expositions IRL : l’Asie au fil des contrées et des époques ?

Janvier, froid, neige, hiver : besoin d’Ailleurs, mais coincé.e dans votre chez-vous ? C’est le moment de partir dans votre tête. Direction l’Asie au fil des contrées et des époques ? Quatre expositions vous y invitent :

  • Retour d’Asie au musée Cernushi
  • A la cour du Pince Genji – 1000 ans d’imaginaire japonais au musée Guimet
  • Gengis Khan – Comment les mongols ont changé le monde au Château des ducs de Bretagne
  • L’Asie fantasmée. Histoires d’exotisme dans les arts décoratifs en Provence aux XVIIIe et XIXe siècles au Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode de Marseille


Retour d’Asie – Musée Cernushi

À l’heure où Jules Verne terminait l’écriture de son romanLe Tour du monde en 80 jours, Henri Cernushi finissait son périple en Extrême-Orient. C’était il y a 150 ans. À son retour, conquis et enthousiaste, il crée l’un des premiers musées consacrés à l’art asiatique. L’exposition Retour d’Asie revient sur ce projet : comment s’est déroulé le voyage en lui-même ? Quels pays furent visités ? Pourquoi ? Quelle fut la logique d’acquisition des quelque 5 000 pièces d’art, bronzes, céramiques, estampes, livres, peintures… achetées et ramenées par Cernushi ? Pourquoi décide-t-il de les exposer et de quelle façon ? D’où vient l’idée de construire un espace dédié à cette collection ? Comment cette dernière va-t-elle influencer les artistes occidentaux ? Voici quelques-unes des questions que l’exposition Retour d’Asie propose d’explorer.

À la cour du Prince Genji – 1000 ans d’imaginaire japonais – Musée Guimet

Japon, XIe siècle : une poétesse écrit « Le dit du Genji ». En évoquant les splendeurs de la cour du prince Genji, sait-elle qu’elle accouche d’un monument littéraire fondateur, un incontournable de la culture japonaise, qui aujourd’hui encore, fascine historiens et artistes ? L’exposition A la cour du Prince Genji – 1000 ans d’imaginaire japonais mise en place par le musée Guimet se propose de nous faire découvrir ces merveilles en nous replongeant dans les fastes de l’époque. Estampes, kimonos, laques, sculptures, objets précieux… « Le dit du Genji » a inspiré une iconographie somptueuse, marquant l’avènement d’une littérature féminine d’une rare beauté. L’exposition explore également comment cette référence continue d’inspirer, notamment les mangas et les animes.

Gengis Khan – Comment les mongols ont changé le monde – Château des ducs de Bretagne

Direction Nantes et le château des ducs de Bretagne pour découvrir Gengis Khan – Comment les mongols ont changé le monde. Ou comment le grand conquérant mongol a, au début du XIIIe siècle, bâti un véritable empire qui va rayonner à l’échelle internationale. Pour preuve, les 450 œuvres et objets présentés dans cette exposition ; tous témoignent d’une incontestable, richesse, d’un véritable raffinement. Ils sont aussi le gage d’une économie florissante, d’échanges fructueux avec d’autres puissances dont l’Italie ou le royaume de France. L’occasion de voir au-delà de la figure sanguinaire du guerrier sanglant et sans pitié pour découvrir un projet politique et culturel d’envergure, qui va métamorphoser une peuplade nomade en dynastie impériale.

L’Asie fantasmée. Histoires d’exotisme dans les arts décoratifs en Provence aux XVIIIe et XIXe siècles – Château Borély, Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode – Marseille

Marseille : un port puissant, ouvert sur le monde méditerranéen et plus encore. Pour preuve, l’exposition L’Asie fantasmée. Histoires d’exotisme dans les arts décoratifs en Provence aux XVIIIe et XIXe siècles. Orchestré par le Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode, ce parcours explore la manière dont les arts asiatiques ont influencé les arts décoratifs provençaux durant le siècle des Lumière. Une forme d’exotisme particulièrement raffiné, qui traduit une véritable fascination pour un Ailleurs certes fantasmé, mais très présent dans les sources d’inspiration des créateurs. Textiles, peintures, objets, papiers peints, porcelaines… les 400 pièces présentées illustrent une histoire d’amour esthétique, et des interactions créatrices particulièrement prolixes.

Et plus si affinités ?

Vous avez des envies de culture ? Cet article vous a plu ?

Dauphine De Cambre

Posted by Dauphine De Cambre

Grande amatrice de haute couture, de design, de décoration, Dauphine de Cambre est notre fashionista attitrée, notre experte en lifestyle, beaux objets, gastronomie. Elle aime chasser les tendances, détecter les jeunes créateurs. Elle ne jure que par JPG, Dior et Léonard.