A l’avant-garde : Léo Dorfner – Music Non Stop Brutus Rock

Leo-Dorfner-4
Leo Dorfner – Music Non Stop Brutus Rock – 22,5 x 15,5 cm- Pointe posca sur héliogravure

Extrait de la série ConfiteorMusic Non Stop Brutus Rock pourrait passer pour blasphématoire. Il n’est pourtant qu’appropriation et relecture du sacré à l’aune de la marginalisation. Figure sainte issue de la ferveur religieuse des temps anciens, ce visage aux traits lumineux se couvre soudainement de tatouages bleus qui tranchent sur la pâleur du teint, les hachures noires de la gravure.

Stigmates de l’infamie, contreculture des gangs, graphisme de l’individualité, Dorfner couvre ses personnages de mots comme un langage secret exprimant la force d’une intériorité mystique. Versé dans les cultures rock et tattoo, l’artiste signifie ici à quel point ce penchant peut se rapprocher d’un sentiment de foi, un abandon total, incontrôlable. ses détournements questionnent alors les différentes manières que l’homme peut avoir de vivre l’absolu, sans possibilité de retour.

Ses dessins semblent nous dire que du tatouage on ne revient pas, parce qu’il marque comme le sentiment divin.

Et plus si affinités

http://www.leodorfner.net/

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.