Athlètes : C215 a carte blanche au Musée National du Sport

Un athlète, qu’est-ce que c’est ? Quels sont son rôle, sa fonction, ses responsabilités, dans nos sociétés ultra médiatisées, où starisation et déchéance voisinent, où les valeurs se perdent , où la rage de réussir s’accompagne trop souvent d’un manque évident de bon sens et de morale ? Qu’on le veuille ou non, l’impact social des sportifs est une évidence, leurs responsabilités lourdes. Leur message essentiel. Qui mieux que C215 pourrait mettre cette aura en évidence ? Désireux de consacrer une exposition à ces problématiques, le Musée national du Sport a donné carte blanche au streetartiste pour créer une galerie de portraits qui souligne ces problématiques.

Et C215, Christian Guémy dans le civil, embrasse le défi avec une énergie, une pertinence, une acuité exemplaires : Athlètes est composé de 75 pochoirs de toute beauté. Peu importent le sexe, les origines, la discipline pratiquée, ces représentations vibrent d’humanité, de bonté, de vie … apposées sur une paire de palmes, un maillot de bain, un casier de vestiaire, une voile, une bombe d’équitation, un exemplaire de journal sportif … toutes explosent de couleurs, de mouvements, d’émotions. Parce qu’elles transforment les équipements dont se servit chaque sportif immortalisé, qu’elles détournent les outils, les objets quotidiens, qu’elles concrétisent le lien indéfectible qui relie l’individu à l’activité qui l’a construit et porté …

On ressent ici la douleur des corps triomphants ou blessés, la constance, la patience de l’effort renouvelé, l’ambition parfois démesurée qui porte à gagner, la folie qui peut accompagner certains excès comme le dopage, le dépassement des limites, l’épanouissement, l’équilibre qui résultent de ce combat grisant … gloire et concentration, la patte de l’artiste efface la limite entre l’être humain et sa perception héroïque. Les dieux du stade dit-on souvent de manière exagérée, … une figure de style qui se cristallise dans ces peintures sidérantes et si justes. Conçue d’après l’idée de l’escrimeur Thibault Sarda afin de rendre hommage à Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Artaud disparus en 2015 dans un tragique accident d’hélicoptère, Athlètes met en lumière l’ancrage sociétal du sportif.

Des surhommes ? Non, simplement des personnalités qui en repoussant les limites de leurs corps, interrogent les dysfonctionnements injustes de notre monde : racisme, handicap, médiatisation à outrance, marketing, … la financiarisation de l’exploit. Le beau, le panache du geste, du record battu contraste contrastent avec le médiocre du business. Où se trouve la frontière ? Quand en arrive-t-on à vendre son âme ? Subtilement, C215 évoque le débat, rappelant que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Son approche disloque l’image du sportif un peu court d’esprit pour montrer combien nos athlètes sont essentiels, par les principes qu’ils incarnent, l’image qu’ils renvoient.

Et plus si affinités

http://www.museedusport.fr/fr/exposition-temporaire/athl%C3%A8tes-carte-blanche-%C3%A0-c215

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.