A l’avant-garde : Lynne Cohen – « Sans titre (Gazon synthétique) », 2005

« Sans titre (Gazon synthétique) » : une pièce en longueur aux couleurs de verdure et d’azur, un fauteuil, un sapin, du gazon synthétique au sol, une fenêtre à l’éclairage dérisoire qui se reflète dans un miroir longiligne, sous l’éclairage pauvre des néons.

En un cliché, Lynne Cohen capte et restitue la tristesse du lieu, l’abandon, l’absence de vie. C’est sa marque, sa spécificité. Depuis le début de sa carrière il y a une trentaine d’années, la photographe canadienne saisit des espaces publiques vides. En noir et blanc d’abord puis en couleurs à partir de 1999.

Volume, texture, agencement, décor, chaque photo exprime avec force l’empreinte humaine par son absence même. Impactée par l’art pauvre italien, le pop art, Marcel Duchamp, ainsi que par ses études et sa pratique de sculpteur, Lynne Cohen restitue détails et particularités d’un œil attentif, d’un objectif froid et sans concession.

 

Et plus si affinités

http://www.lynne-cohen.com/