A l’avant-garde : L’hospice – Gilles Barbier – 2002

La chose ne manque ni de piquant ni d’ironie. Avec cette installation, Gilles Barbier questionne le mythe du super héros au moment où les grandes figures des comic books connaissent une fausse résurrection en envahissant les écrans.

Nous voici confrontés à un regard désabusé sur l’érosion du temps qui emporte tout y compris les légendes. Vieillissent-ils physiquement ou dans nos mémoires ?

Question posée et un petit sourire en coin quand nous contemplons Cat Woman dans son fauteuil, ses charentaises aux pieds, Superman s’appuyant sur son déambulateur, … l’ensemble est drôle, touchant, dur aussi, un reflet de ce qui nous attend, un regard fataliste sur le devenir des êtres … et peut-être cette idée que nous sommes tous des héros du quotidien.

 

Et plus si affinités

http://www.facebook.com/pages/Gilles-Barbier/48973948439

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.