Le grand Coeur : biographie d’une Renaissance

couverture du roman le-grand-coeur de jean-Christophe Rufin

Avec Le Grand Coeur, le roman de Jean-Christophe Rufin, découvrons le destin magnifié et magnifique de Jacques Coeur et du monde qu’il a contribué à façonner.

Le portrait captivant d’un visionnaire

Fils d’un fourreur, le petit Jacques grandit pendant que s’éternise la guerre de Cent Ans et la société féodale qui en a permis les excès. Si Charles VII peine à conquérir son royaume, le jeune Jacques observe les décombres d’une société qui aspire à la paix, à la réussite et au progrès. C’est le commerce, l’échange et la finance qui permettront ce renouveau que bientôt on nommera Renaissance. En quelques six cents pages, l’auteur de L’Abyssin et Rouge Brésil dresse le portrait captivant d’un visionnaire dont l’approximative biographie autorise des libertés rédactionnelles savoureuses. Tel le Hadrien planté par Marguerite Yourcenar, Jacques Coeur ici s’eprime à la première personne : échoué sur l’île de Chio, menacé par des assassins, l’ancien Argentier du roi de France éprouve l’impérieux besoin de relater sa vie.

Les bases d’un pays pacifié et prospère

Ces mémoires romancées alternent ses observations, ses projets, sa perception du monde, alors qu’il se hausse progressivement dans le monde de l’argent et du commerce, qu’il visite l’Orient, qu’il créée l’une des premières multinationales, qu’il rencontre enfin le souverain, et côtoie l’univers politique, fascinant, trompeur et dangereux. Un univers qui le portera aux nues avant de l’abattre impitoyablement. Entre les deux, le grand Coeur posera les bases d’un pays pacifié et prospère, devenu le centre du monde, où le progrès, le luxe et l’art, doucement mais sûrement, conquièrent une place prépondérante. Ce sont ces mutations qui font palpiter le récit, tout autant que la rencontre avec la belle Agnès Sorel, l’évocation des merveilles orientales, la beauté de l’Italie ou l’analyse des méandres politiques.
Le tout se découvre comme une confession, une aventure haletante, un  récit amoureux, une quête métaphysique d’un homme qui construit sa propre modernité.
Et plus si affinités