Festival Quais du Polar 2011– Lyon

Habituellement, c’est moi qui me trimballe les annonces d’évènement et autres morceaux d’éloquence introductifs. Mais là force est de constater que Léo de la Bastie m’a damé le pion. Parce qu’à la base, je l’avais envoyé couvrir ce festival pour y étudier la musique de thriller … une approche originale qu’il a complètement fait imploser en nous ramenant l’interview de deux des fers de lance du polar international, à savoirJean d’Aillon et Lars Kepler.

Bravo mon Léo ! Ne boudons pas notre plaisir, ces deux trophées, outre qu’ils confirment les talents journalistiques de notre coquelicot de service, ont plusieurs avantages :

  • ils apportent un éclairage humain sur des visages d’auteurs que la médiatisation à outrance aurait tendance à largement déformer,
  • ils prouvent que l’écriture du thriller est fruit de la technique et du travail,
  • ils confirment la reconnaissance du polar comme un genre littéraire majeur

… et un business porteur.

Car il n’y a pas de hasard : Le Salon du Livre, tout juste terminé, a consacré une partie de son édition 2011 à ce secteur, les maisons d’édition spécialisées se multiplient, le genre littéraire s’enrichit de mouvances géographiques ou stylistiques de plus en plus variées : polar scandinave ou thriller historique pour succès littéraires, marché en plein essor et reconnaissance sociale.

C’est tout le mérite de ce festival que d’avoir mis en lumière ce dernier point en multipliant les actions concertées au travers de Lugdunum City, transformée le temps d’un week-end en capitale du genre : floppée de conférences, remises de prix, projections de films, de séries, de courts métrages, lectures dans les bibliothèques ou les librairies, expositions, parcours à thèmes et jeux de rôle nocturnes … jusqu’aux restaurants qui se sont mobilisés. Exemple : cette enquête sur le meurtre d’une pomme de terre tuée en plein café : indices à repérer dans le menu et le décor du bistro.

Original, ludique, commercial, inspiré ? La preuve surtout que le polar est entré dans les mœurs et n’a pas fini de nous surprendre.

Affaire à suivre !

 

Et plus si affinités

http://www.theartchemists.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1576:quaisdupolar&catid=311:refletdartiste&Itemid=410

http://www.quaisdupolar.com/