Exposition Évolutions industrielles : quand la Cité des Sciences et de l’Industrie passe le secteur secondaire au crible

affiche de l'exposition Evolutions industrielles à la cité des sciences et de l'industrie

Ah, ah ! Je me gausse en imaginant la tête de certains jeunes lecteurs, pauvres lapinous, déchiffrant cette expression un brin barbare : « secteur secondaire ». Pour mémoire, mes loulous, le secteur primaire désigne l’agriculture, le tertiaire, les services. Le secondaire, l’industrie. Jadis le fer de lance d’une Europe en pleine conquête sidérurgique, aujourd’hui le parent très pauvre d’une activité économique qui mise à fond sur le numérique, quitte à nous rendre dépendants des pays où les usines ont été délocalisées, main d’œuvre bon marché et conditions de travail pourries oblige… Dépendance dont nous avons senti le poids durant la pandémie. C’est avec ce « pain point » (point de douleur pour les non-anglophones et les néophytes du langage startup) que l’exposition Évolutions industrielles prend tout son sens et son intérêt.

Never ending révolution industrielle

Comme à son habitude et avec toujours autant de pertinence et de pédagogie, la Cité des Sciences et de l’Industrie propose ici un parcours immersif et ludique détaillant l’histoire du secteur industriel, ses enjeux passés, présents et à venir, ses métamorphoses au gré des progrès scientifiques et technologiques. Et il y a de quoi faire/dire/découvrir, bien sûr. Car le processus industriel est beaucoup plus complexe que ce qu’en laissent paraître les infos du soir, les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, les process marketing. Et cela depuis son émergence à la fin du XVIIIeme siècle. On parle souvent du XIXeme siècle comme de la révolution industrielle, mais cette dernière perdure aujourd’hui à l’heure de la globalisation, du numérique et de la crise climatique. C’est pour ainsi dire une never ending story.

L’invention du luxe à la française : genèse d’une industrie toujours florissante

Hyper-indsutrialisation et après ?

Et cette histoire prend des visages différents suivant les époques et les territoires. Suivant les choix en matière de politique de développement également. L’idée ici est surtout de faire découvrir au visiteur la longue métamorphose qui a accouché de nos objets quotidiens. De lui montrer de manière flagrante et compréhensible ces évolutions, tout en questionnant comment elles impactent la vie humaine. C’est ainsi l’occasion de mesurer de quelle manière la notion de travail s’est transformée au fil des avancées techniques, son futur à l’heure de l’hyper-industrie. Vidéos, expériences in situ, schéma, graphiques, dispositifs ludiques, toute la scénographie du parcours rend cette histoire à la fois limpide et concrète, tout en dégageant les perspectives futures. Bref une expérience à ne pas manquer.

Et plus si affinités

Pour en savoir plus, consultez le site de la Cité des Sciences et de l’Industrie.