Exposition / Les Boites de Ronan-Jim Sevellec : « Un parcours dans la Ville » – Paris


Né à Brest en 1938 Ronan Jim Sevellec s’initie au dessin et au modelage très jeune auprès de son père, lui-même artiste. Ses premiers dessins sont publiés dans la presse dès 1960. Etabli en région parisienne à partir de 1967, il devient illustrateur, réalise des maquettes pour le cinéma et continue de peindre.

Des maquettes pour le cinéma : une expérience qui l’amènera progressivement à délaisser la surface plane de la toile pour se consacrer uniquement au travail du volume. De là proviennent ces créations hors normes : des décors de théâtre vides de personnages dont on sent pourtant l’impalpable présence dans chaque détail infime, des boites de vie contenue qui appellent frénétiquement l’être humain qui les habitera, …

Notre maquettiste du réel passera dix ans à modeler ces boites magiques. En 1989 première exposition en Normandie : maturité, cohésion, surprise que le public parisien vivra 6 ans plus tard lors d’une première exhibition dans la capitale. Deux décennies ont passé : ces aquarium réalistes sont toujours là, entre steam punk, ambiance à la Jules Vernes, scène signée Tim Burton. Un univers aux frontières de La Cité des enfants perdus ou Peter Pan, de La Famille Addams ou de Dr Jekyll et Mr Hyde.

Brocante futuriste ? Laboratoire de machine à remonter ou avancer le temps ? Elégance fanée d’univers apocalyptique ? Ces boites sont de savants bazars, des cabinets de curiosités dévastés par une tornade, alourdies de poussières, jaunies par les sables séculaires. Encombrées, étouffantes d’objets inutiles, collectés dans un ultime effort d’appropriation et d’enfermement sur soi.

A noter justement, ce travail de récupération/translation de l’objet, minutieux, patient et réfléchi : morceaux de bois, papiers froissés, rognures diverses… Tout est sculpté, coloré, modelé, renversé, cassé, superposé d’époque en style. Etrange, fantastique, merveilleux ? Histoire d’accentuer cet effet de décalage, la Galerie Antonine Catzeflis a posé ces univers extraordinaires dans différentes adresses parisiennes, à découvrir lors d’un rallye inattendu et énigmatique.

Une interactivité entre l’œuvre et son spectateur qui repose sur la découverte, l’observation et l’émotion.

 

Et plus si affinités

 

http://www.antoninecatzeflis.com/

http://www.antoninecatzeflis.com/index.php?option=com_content&view=article&id=78&Itemid=61&lang=fr

http://www.ronan-jim-sevellec.com/

 

Diaporama

http://s2hcommunication.fr/client/galerie-antonine-catzeflis