Escapade insulaire : comment Animal Crossing nous a sauvés du confinement

Animal Crossing
Animal Crossing

Sorti le 20 mars dernier, Animal Crossing : New Horizons a su offrir à ses joueurs une « formule évasion » particulièrement opportune. C’est que le nouvel opus de la licence phare de Nintendo a déboulé sur les consoles en plein confinement ! L’occasion pour des millions de fans de se réfugier virtuellement dans un paysage paradisiaque un brin enfantin, afin d’échapper momentanément au séisme social d’ une quarantaine mondiale inédite. Retour donc sur un succès au timing parfait … et une autre façon d’envisager le jeu vidéo ?

Le Paradis depuis son canap’!

Mars 2020 donc : piégés par le confinement, les heureux propriétaires de la console « family-friendly » de Nintendo débarquent sur une île sauvage virtuelle à l’esthétique naïve mais foisonnante de détails acidulés. Accueillis par Tom Nook qui joue les MC, les nouveaux arrivants savourent des plaisirs simples, paisibles. Moult activités s’offrent à eux : compléter le musée de la ville, rembourser son prêt immobilier, se lier d’amitié avec ses voisins pingouins, éléphants ou tigres dans un environnement où les couleurs de la faune et de la flore changent au fil des saisons. C’est ça la force (tranquille) d’Animal Crossing : on y fait tout et rien, chacun à son rythme ! De quoi charmer un quotidien bouleversé par une pandémie mondiale. Quelques grammes de plénitude dans un monde de brutes virales dans tous les sens du terme.

Il n’y a pas à dire, cette sortie est tombée à point nommé. Le jeu offre aux joueurs la possibilité de s’évader et de mettre le stress de l’enfermement entre parenthèses (un luxe au vu des dommages psychologiques engendrés par l’enfermement). La possibilité de jouer en ligne permet par ailleurs de partager une expérience ludique et agréable entre joueurs … et de tisser un lien social vital qui dépasse le cadre purement ludique pour inventer une nouvelle manière de se rapprocher des autres, d’interagir. De quoi pallier la distanciation sociale, échapper à l’isolement, et trouver une alternative aux échanges physiques prohibés pour cause de contagion. Soudainement, l’image du jeu vidéo qui cloître et exclut s’inverse ; le gaming peut préserver, voire encourager les échanges dans un univers miné, cloisonné par la pandémie.

A lire également :  Jeux vidéos – Les nouveaux maîtres du monde : le gaming conquérant mais jusqu’où ?

Positive attitude et créativité

L’OMS se saisit du sujet et lance dans la foulée la campagne « Play Apart Together », qui incite les confinés à jouer aux jeux vidéo afin de s’occuper l’esprit tout en conservant un semblant de vie sociale et d’équilibre mental. Il se trouve qu’Animal Crossing permet à beaucoup de calmer leur anxiété via une mécanique de jeu qui favorise l’interaction et la simplicité. D’après Lin Zhu, étudiante en Éducation et Méthodologie de la Psychologie à l’Université d’Albany, « Animal Crossing a ouvert les portes d’un monde parallèle et a su apporter un confort spirituel à ses joueurs ». Sans aucune pression, le jeu privilégie la quiétude et la créativité, en incitant au dialogue.

Une des forces d’Animal Crossing, c’est sa capacité à transformer chaque tâche en une petite victoire : arroser les fleurs, papoter avec ses voisins ou encore récolter du bois pour construire la jolie table qui irait bien à l’étage de votre maison … Des corvées poétiques et douces dans un monde coloré et enfantin. Enfantin certes, pourtant la mécanique du jeu attire un large public d’adultes, hommes et femmes (représentant chacun 50% de l’audience). Ils y trouvent un univers “sandbox” aux valeurs positives et rassurantes, où chaque échange est constructif, où la valorisation personnelle est mise à l’honneur. C’est cette innocence qui fait du bien au moral. À chaque profil sa façon de jouer, qu’on ait l’esprit d’un collectionneur ou l’âme d’un décorateur, chacun trouve son rythme !

A lire également  :  Haute couture à l’assaut du gaming : le cas d’école Gucci

23eme jeu le plus vendu au monde selon Hitek.fr qui précise le score : 26 millions d’exemplaires écoulés, citation parmi les 25 marques gagnantes du confinement, Animal Crossing : New Horizons continue d’affoler les foules en mal de légèreté, à l’heure où une troisième vague se profile, avec confinement/couvre-feu en perspective. En passe de devenir le jeu le plus vendu de la Nintendo Switch, l’opus compte encore de beaux jours devant lui avec des mises à jour de contenu régulières pour au moins 2 ou 3 ans selon Nintendo … De quoi alimenter en bonne vibes le moral des joueurs français, et attirer de nouveaux usagers !

Youssef DEKHILI

Et plus si affinités

https://www.animal-crossing.com/new-horizons/fr/

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-pourquoi-animal-crossing-est-le-jeu-video-parfait-pour-lutter-contre-l-anxiete-liee-au-confinement_3882367.html

https://www.lefigaro.fr/medias/jeu-video-animal-crossing-decryptage-d-un-phenomene-20200320

http://www.slate.fr/story/196798/confinement-jeux-video-detente-evasion-dynamisme

https://www.cbnews.fr/marques/image-etude-brand-asset-valuator-bav-vmlyr-marques-confinement-55299

https://www.healthline.com/health/mental-health/animal-crossing-mental-health-lessons#5.-A-sense-of-purpose-can-keep-us-going

https://www.nytimes.com/2020/04/07/arts/animal-crossing-covid-coronavirus-popularity-millennials.html

https://www.jeuxvideo.com/news/1283343/animal-crossing-des-joueurs-entre-20-et-30-ans.htm

https://big-n.fr/switch/6795-animal-crossing-new-horizons-continuera-de-recevoir-des-mises-a-jour-dans-des-annees/

http://www.influencia.net/fr/actualites/in,tendances,decathlon-arte-carrefour-doctolib-vinted-ces-marques-plus-utiles-nos-vies,10591.html