Trouvaille : The Glitch Mob

Cette semaine au programme de la trouvaille, retour à l’electro après notre détour vinylien old school, et bien entendu, pas des moindres.

The Glitch Mob c’est à la base un délire entre potes : 5 petits mecs de Los Angeles, un peu geek sur les bords, mais pas moins fan d’électro pour autant, décident de monter un groupe. Ils s’activent et fondent The Glitch Mob, référence au nom donné par la presse  au dernier courant électro venue de la West Cost : le Glitch-Hop.

La formation s’allège un peu, les 5 deviennent trio, mais le groupe continue son bout de chemin. Avec un travail du beat assez colossal, the Glitch Mob se fait les dents sur les différents festivals californiens.

Après bon nombre de Mixtape et remix (Daft Punk ou The White Stripes pour ne citer qu’eux), les Américains finissent par sortir un Album : Drink The Sea en 2010.

L’album fait du bruit, tant par le bouche à oreille que physiquement, et pour cause : The Glitch Mob, c’est le genre de groupe qui s’écoute fort, très fort, et de préférence très tard, surtout si on a envie d’aller titiller le voisin.

Mélangeant les influences, The Glitch Mob fait de nombreux adeptes parmis les fans de Dubstep, de Maximal ou de techno tout simplement. Un son assez sale, mais redoutablement efficace. A découvrir rapidement !

 

Et plus si affinités

http://soundcloud.com/theglitchmob/tracks?page=1

http://theglitchmob.com

http://twitter.com/theglitchmob

http://listn.to/theglitchmob

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.