Trouvaille : Refuge

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

10339412_1059212747451269_8760992068451459428_o

Une certitude, une question, une anxiété ? En choisissant Refuge comme patronyme pour sa formation, Florian Bertonnier laisse planer le doute constant qui l’habite. Car qui dit refuge dit besoin de se protéger, de fuir la violence, d’avoir un espace de calme, de sécurité. Un lieu ou se restaurer. Or rien ne dit que ce refuge perdurera, car par définition ce refuge, il va falloir le quitter. On ne peut rester constamment en retrait de la vie, de ses changements, tristes, brutaux ou heureux.

Cette prise de conscience de la fragilité des choses de l’existence irrigue l’ensemble des créations du musicien et de ses compagnons. Mélancolie, sentiment d’injustice, impuissance devant l’inéluctable cours du monde, regret des illusions enfantines, … Florian connaît la musique, ayant découvert l’envers du décors dans les méandres de La nouvelle star. Pas le mieux pour se mettre en orbite, quand comme lui, on respire l’émotivité. Mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Résolu, il échappe à ce mensonge médiatique, déterminé à imposer son identité.

0COVER-600x600

Brokenbird et ses 7 lamentos vibrants découlent de cette expérience, et de bien d’autres qui ont toutes en commun la solitude humaine, la constante incapacité des êtres à échanger et communier. On y sent un incommensurable chagrin face à cette vérité, … et en retrait la lente acceptation, comme une marche progressive vers la maturité. Les mélodies se succèdent, chacune ciselée avec plus de précision, de rigueur, de dureté. Refuge se singularise par cette perception très juste d’un combat personnel : comment lutter contre la dureté humaine sans soi-même sombrer dans l’hypocrisie, le mensonge, l’absence d’empathie ?

Le défi est courageux, ambitieux même, de vouloir retranscrire en harmonie des émotions aussi diffuses. Les membres de Refuge y parviennent sans mal, cadrant ainsi leur univers artistique alternatif entre une pop sous tension et une électro très douce. Le piano s’impose ici comme le truchement majeur de sentiments puissamment maîtrisé quand la voix, cristalline, exprime la lancinante douleur de l’incompréhension.

11205973_904261709613041_3700932433655790102_n

L’effet est à la fois fascinant et dérangeant, car quiconque a vécu une séparation dramatique, une crise profonde, retrouvera la mémoire de ces instants difficiles à chaque morceau. Puis il se souviendra de ses efforts pour reprendre pied dans le bonheur. Or cette ambivalence est une véritable force, le fruit d’un talent certain et rare.

Et plus si affinités

Découvrez les compositions de Refuge en suivant ce lien :

http://www.refugemusic.fr/#!/~/

https://www.facebook.com/mrflorianb/timeline

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire