Trouvaille Musique : Sungraze

Et bim un nouveau trio pointe le bout de son nez dans le paysage musical européen pour faire la nique aux communautaristes de tout poil. Un peu de british, un peu de french, beaucoup de rock et Clermont-Ferrand comme QG : la formule Sungraze s’annonce pétillante !

Un EP plus tard, Jamie, Yann et Yogui prouvent que l’alchimie guitare/basse/drums demeure un basique d’une rare efficacité pour peu qu’il soit propulsé par une étincelle de nonchalante folie. Soyons dingues et psyché, nous disent ces messieurs qui ont bien raison de déraisonner, la période s’y prête. Tant qu’à claquer dans le réchauffement climatique, autant se faire une bonne suée en se bougeant le cul et le reste dans un de leurs concerts.

Les chéris ont de l’abattage, leurs grattes claquent dans une saturation torride à souhait, dixit l’intro d’  « Euphoria » qui porte bien son nom. Idem pour le vibrant « Perfect circles », le magistral et symphonique « The skies are falling » qui m’évoque de loin en loin la tessiture de The Charlatans, la démesure d’Oasis, ces petits riens propres à Blur …

Bref Sungraze ne se prend pas la tête, mais nous colle des étoiles filantes dans les yeux et les oreilles. Très bon à prendre pour échapper au gaz lacrimo et aux discours à la con qui nous ambiancent pas mal. Tant qu’à danser, autant que ce soit avec classe, éclat et nonchalance et déguisés en cafards cosmiques, ventrebleu  !

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/sungrazeband/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.