Trouvaille Musique : Light Asylum

Pour le coup, ce n’est pas une trouvaille que je vous sers ce jour mais un coup de foudre :

En 4 minutes, Light Asylum ancre ses fondations et pose ses règles :

  •  Une musique extrêmement syncopée entre indus, cold wave, punk rock et electro
  • Des textes marqués d’une volonté mâle et d’un romantisme troublant
  • Un univers visuel à la fois provocateur, sensuel, bestial et froid.

Paradoxal ? Ou l’union des contraires ?

Il semble évident que l’alliance Shannon Funchess à la voix et aux percus / Bruno Coviello aux synthés opère l’oxymore, dans la tradition des grands duos cold wave Cocteau Twins, Kas Product, Yazoo dont ils se réclament, où la chanteuse monte à l’assaut tandis que l’instrumentiste demeure en retrait, assurant la stratégie musicale.

Une caricature ? Plutôt une conception de la musique héritée de Joy Division, New Order, Dépêche Mode ou  Kate Bush, références citées par le binôme américain. Une colonne vertébrale mélodique sur laquelle s’enroule une voix pensée, vécue comme une présence.

Et en la matière Shannon Funchess a un redoutable potentiel. On la compare souvent à Grace Jones, personne n’a évoqué Nina Simone, Maxime reality aka Keith Palmer de The Prodigy,  Skin de Skunk Anansie ou Amanda Palmer des Dresden Dolls. Dommage : la dame pourrait largement leur en conter.

 

Laissons de côté la performeuse exceptionnelle, l’icône homosexuelle, le personnage de guerrière sur laquelle les journalistes s’arrêtent habituellement. Concentrons nous sur la voix, ce véhicule souvent incontrôlable des émotions : ici elle dompte la fougueuse rondeur du gospel (Shannon est originaire du Mississipi) pour générer des échos métalliques, une tension tragique incroyable, une sensibilité débordante qu’il convient de cacher, de corseter pour ne pas en être victime.

Et Shannon Funchess de tordre ainsi subtilement le cou à l’image d’Epinal de la tueuse froide et SM pour offrir un portrait beaucoup plus nuancé et ambivalent. Celui des êtres de souffrance, timides et réservés, qui dépassent leur honte pour en faire un défi, une constante détermination : une définition de la rébellion ?

Merci à celui qui m’a collé cette si belle trouvaille entre les pattes.

 

Et plus si affinités

http://www.lightasylum.com/

http://www.facebook.com/pages/LIGHT-ASYLUM/104655556635