Terroristes : Marc Trévidic et les 7 piliers de la déraison

D’interview en chronique ce monsieur n’en finit plus de tirer la sonnette d’alarme sur une situation sociale et judiciaire aussi délicate qu’implosive. Bref depuis le temps que je le vois passer sur les plateaux télé, il était temps que je parcoure sa prose. Et je n’ai pas été déçue, car en l’état Marc Trévidic connaît bien son champs d’expertise à savoir le terrorisme, … et ce qui ne gâche rien, il sait en parler. Remarquablement.

Parmi une bibliographie déjà conséquente, depuis 2013 que ce magistrat émérite a pris la plume, mon choix se porte sur Terroristes – les 7 piliers de la déraison, version Livre de poche. Soit plus de 270 pages d’une analyse énergique où le juge raconte son expérience, sa perception, les problématiques qui émergent d’un univers opaque incompréhensible du commun des mortels. Point de départ de cette exploration : pourquoi ? Pourquoi un jour un gars décide de partir se faire exploser en Syrie ? Pourquoi certains embrassent-ils une cause tissée de fanatisme religieux et de violence absolue ? Qu’est-ce qui les a fait basculer ? Quel fut le cheminement ?

Au travers de cas précis, abordés du point de vue de chacun des protagonistes types de cette tragédie grotesque et absurde si elle n’était pas aussi destructrice, Trévidic revient sur la lente mutation du terrorisme islamique, depuis les racines lointaines de l’OLP, qui n’avait rien de religieux, jusqu’aux Merah d’aujourd’hui qui confondent foi ultra puritaine et rébellion sociale, en passant par la période de guerre d’Afghanistan et de ses moudjahidines. Son exposé est d’une clarté, d’une concision saisissantes et nécessaires pour remettre un peu d’ordre dans la perception d’une réalité que les média ont déformé à souhait.

D’une plume souvent ironique où l’on sent poindre la colère face à des institutions aveugles et l’inertie politique globale, l’auteur aborde la position de celui qui embrasse le martyre comme le fatalisme du flic confronté à la métamorphose criminelle d’un certain genre de délinquance, ou le destin de la victime innocente qui n’a pas demandé à périr dans la déflagration d’une bombe. Idem pour le couple de parents désemparés qui un jour découvrent effarés que leur môme, fraîchement converti, a fui pour partir faire le Djihad … et dont ils n’auront plus jamais de nouvelles. De page en page, des claques, une prise de conscience effarée, et une grille de lecture ô combien précieuse.

C’est du reste le positif de ce livre passionnant qui décrypte des choix, des comportements, des attitudes a priori totalement incompréhensibles, mais qui en fait font profondément sens. Ainsi cette pomme de discorde féministe qu’est le port du voile, la soumission au mari, la radicalisation des femmes, leur rôle de plus en plus actif au coeur de cette cause pour laquelle elles sont prêtes à mourir au même titre que leurs compagnons. Cette détermination prend ancrage dans la soumission a Dieu, nous explique Trévidic, une bonne croyante doit être inféodée à son époux et se soumettre à la plus complète vertu car c’est son devoir de musulmane, la condition de son salut.

C’est un exemple parmi tant d’autres, qui permet de mieux saisir les paramètres de la radicalisation, et jusqu’où elle peut mener, téléguidée qu’elle est par des autorités occultes aux desseins peu amènes. De fait cet ouvrage doit être lu car il donne des clés pour aborder ce sujet délicat sous un autre angle, ce qui relance complètement la réflexion sur les solutions à apporter. Et cela deux ans avant les attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan. A l’heure où ce thème nourrit les discours sécuritaires des candidats à la présidentielle, il convient de s’en imprégner pour repenser totalement les solutions à apporter qui, qu’on le veuille ou non, ne seront jamais absolues.

Et plus si affinités

http://www.livredepoche.com/terroristes-les-sept-piliers-de-la-deraison-marc-trevidic-9782253178163

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.