Yvonne princesse de Bourgogne : chèvre émissaire et théâtre qui cogne

12/10/2014

Dans les années 70, Marina Abramovic, papesse de l’Art corporel, organisa une performance troublante : impassible et muette, elle s’offrait au public, libre de la caresser ou de la fustiger. Il s’en fallut de peu que cela ne dérape, et l’artiste confessa ultérieurement avoir tremblé devant la violence graduelle dont les spectateurs firent preuve face à cette femme offerte, soumise et apathique. C’est cette violence graduelle, depuis l’insulte verbale jusqu’à…

Read More >>