Speedlines mangas : Yamada-kun to 7-nin to Majo

Le chiffre sept, un des symboles les plus fréquents de la magie, manié et remanié dans divers œuvres depuis bien longtemps. Et tout comme les romans, les mangas aussi l’ont adapté grâce à un outil du nom des « Sept mystères ». Plus généralement utilisé dans les mangas tournant autour de la vie de lycéens, presque chaque lycée aura donc ces « sept mystères ». Et même si la plupart du temps ils ne sont que de simples superstitions, dans cette histoire ces mystères sont bien réels.

Yamada-kun to 7-nin to Majo est écrit et dessiné, depuis 2012, par Yoshikawa Miki, connue principalement pour être l’auteur de Yankee-kun to Megane-chan (renommé Drôles de racailles en France pour combler l’écart des langues, Yankee et Megane désignant un type de personnes). En français le titre de cette seconde œuvre de notre auteur donnerait Yamada et les sept sorcières et c’est donc par le biais de sorcières que nos sept mystères seront représentés dans ce manga.

L’histoire tourne autour de Ryu Yamada, un lycéen problématique, et d’Urara Shiraishi, la meilleure élève de Suzaku High. L’écart est grand entre l’élève assidue et le jeune yankee arrivant en retard au lycée, dormant en cours et possédant un carnet de notes catastrophique.  Alors qu’il trouve que sa vie n’est faite que d’ennui, un jour Yamada va tomber des escaliers, entraînant Shiraishi dans sa chute. Et sans aucune explication, leurs corps sont échangés.

Commencera alors pour eux une journée assez étrange, chacun dans la peau de l’autre. Yamada découvre que la vie d’une élève modèle n’est pas simple, puisqu’elle est en réalité victime d’intimidations. Il décidera alors de s’en mêler, générant une situation assez étrange par la suite, tout en ramenant les choses dans l’ordre. Ils trouveront enfin comment rentrer chacun dans leur propre corps : en s’embrassant. Et c’est ainsi que Yamada devint ami avec Siraishi, tout en découvrant le premier mystère de cette école.