Pixels of Paradise – Image et croyance : action culturelle croisée pour repérage de jeunes talents

Pixels of paradise – Image ou croyance : une fois de plus une exposition interroge notre rapport d’hommes modernes ultra connectés à l’image photographique. Une image qui, même si elle dit la vérité, ment. Parce qu’elle est choix, parce qu’elle est cadrage, parce qu’elle est retouche.

10676252_1049759898373825_9050573114109906465_n

Tous les pouvoirs, politique, économique, religieux, usent de l’image afin de capter et retenir l’attention pour transmettre un message déterminé, pour déclencher des processus de croyance, de conviction. Les projets sélectionnés qui jalonnent cette exposition scrutent cette fascination dont la portée échappe trop souvent. Fétichisme, enchantement, piège ? Tous vont dans le sens de la complexité, questionnent fortement, ne laissent jamais indifférents.

14952_1060635227286292_2252239552894122539_n

Convoqués sur les murs du centre Wallonie-Bruxelles à Paris, une dizaines d’artistes européens : Robbie Cooper (UK), Damien Hustinx (B), Cyril Porchet (CH), Philippe Chancel (F), Sébastien Reuzé (F/B), Zoé Van Der Haegen (B), Sophie Langohr (B), Alexandre Christiaens (B), Ronald Dagonnier (B), Matthieu Gafsou (CH) et Raoef Mamedov (RUS). Anglais, français, suisses, russe, belges. Des valeurs montantes repérées par la Biennale internationale de la Photographie et des Arts visuels de Liège, dont la directrice artistique Françoise Lesuisse est commissaire d’exposition pour Pixels.

10801678_1052001628149652_1286261799814088104_n
Les œuvres rassemblées ont en effet été mises en avant lors de l’édition 2014 de la biennale. Pixels est donc l’occasion pour nous de découvrir le travail effectué par ce festival et la qualité de sa programmation, dédiée à l’étude du rapport entre image et société, cela dans le cadre plus large de la manifestation d’ampleur Circulations actuellement dédiée au repérage des artistes de demain. Un travail de longue haleine orchestré depuis presque une décennie par le Centre culturel de Liège « Les Chiroux », et reconnu à l’échelle internationale. Pixels of paradise permet de prendre la mesure de cette action culturelle. C’est que Liège se positionne aujourd’hui comme activateur et agitateur artistique dans le paysage créatif belge et européen, à l’instar d’une Rotterdam.

10306175_1052001398149675_1454096949426682667_n
Françoise Lesuisse durant le vernissage de l’exposition « Pixel of Paradise », le 29 janvier 2015. Photo Luca Lomazzi

La chose n’est pas anodine, car elle prouve l’existence d’un front culturel indépendant, à l’avant garde des grosses foires d’art contemporain, qui échappe à la seule logique mercantile pour développer d’autres pistes de réflexion. A suivre donc avec grand intérêt puisque la prochaine édition de la biennale aura lieu en 2016. En attendant, Pixels of paradise donne déjà un aperçu très complet et pertinent de ce champ d’investigation en perpétuelle mutation.

10995282_1060635067286308_3726287280455876640_n

Et plus si affinités

http://www.cwb.fr/programme/pixels-of-paradise

http://bip-liege.org/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.