L’Opéra Comique et ses trésors : 300 ans de magie en costumes

1159-afficheoperacomiqueetsestresorsjpg

Comme nous vous l’expliquions il y a quelques semaines dans la chronique dédiée aux Fêtes vénitiennes de Campra, l’Opéra Comique fête cette année son tricentenaire. Trois siècles de magie musicale et visuelle, auxquels le Centre national du Costume et de la Scénographie de Moulins rend hommage avec l’exposition L’Opéra comique et ses trésors.

Orchestrée par Macha Makeïeff, la rétrospective aborde donc ce genre lyrique par le biais des costumes. Ce n’est pas un hasard, car la vêture a largement contribué au cours des âges à l’aspect purement spectaculaire de ce divertissement. Depuis les foires parisiennes jusqu’à l’inauguration de l’institution lyrique officielle en 1715, en aboutissant aux mises en scène contemporaines, tout est fait pour ancrer cet univers dans l’humour, la satyre, la légèreté, le dépaysement.

10981159_830962223617139_6299234326181490842_n

Cette douce et truculente folie amuse les foules désireuses de se soustraire à la dureté des temps. Décors et habits ne sont pas de trop pour contribuer à cette alchimie avec à la clé plusieurs principes : le faste, la vérité, le caractère. Composé de quatorze salles mettant en espace une centaine de ces panoplies merveilleuses assorties d’accessoires, de documents sonores et visuels, de vidéos et de reportages, L’Opéra comique et ses trésors raconte l’histoire de la salle Favart avec ses singularités, ses secrets, ses petites anecdotes, ses bruits de couloirs …

Tandis que deux espaces reconstituent le foyer de l’Opéra comique et le Central Costumes, permettant ainsi de découvrir la vie quotidienne et les méthodes de création de la maison, d’autres évoquent les héroïnes des œuvres phare du répertoire, ainsi la Giullietta des Contes d’Hoffmann d’Offenbach, Manon de Massenet, Ciboulette de Reynaldo Hahn ou Carmen de Bizet : une manière ingénieuse de rappeler que le genre est aussi évocation des émotions. Jouant la carte de l’humour et du décalé, Macha Makeïeff propose une approche transversale et interactive qui met en exergue les différentes facettes d’un genre unique en soi car il mêle culture populaire et création de haut vol.

10974648_795389593832145_570678094547285833_o
Et plus si affinités

http://www.cncs.fr/opera-comique-et-ses-tresors

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.