Long live the geek !!!! Part 6 : de la musique dans les jeux videos ?????


Il y a deux semaines, Spotify balançait parmi ses nouveautés la BO de Battlefield 3. Une BO de jeu vidéo, ça ressemble à quoi ?

Casque sur les oreilles, je me plonge dans la déclinaison musicale du dernier jeu d’Electronic Arts, 19 morceaux signés par les compositeurs suédois Johan Skugge et Jukka Rintamaki. Electronique en diable, dark, froid, synthétique, sombre, … une musique de film ? On parlerait presque de paysage sonore, d’atmosphère.

 

Je demande à Jérémy, notre ARTchemist gamer en titre, ce qu’il en pense et là bim. Claque : « On n’a pas le droit de juger des musiques créées pour des jeux si on n’y a pas joué. Les musiques sont ressorties de leurs contexte, et ça nique tout ce que le créateur a voulu faire passer à travers ».

OK ça c’est dit. Et je fais quoi moi ? J’arrête mon taff et je pars biner des betteraves en Corrèse ? Ou je demande à Jérémy de m’en dire plus ? Selon vous ? Cochons la deuxième option et laissons la parole à Jérem qui va la monopoliser longtemps, me déroulant sa démonstration comme un master Jedi s’adresserait à un aspirant Padawan 1ere année de maternelle, me citant en référence Final Fantasy 7 :

« A travers tout le jeu, tu découvres le monde, le scénario, la musique, les graphismes. Lorsque tu joues REELLEMENT à un jeu vidéo, tu t’attaches aux personnages. A l’histoire de leur « vie ». Maintenant, je prends l’exemple du CD3, lorsque Aerith, un des personnages les plus important et attachant de Final Fantasy 7, meurt : la musique devient extrêmement importante.

Et tu pourras le demander à chaque personne qui aime FF7, tu lui fais écouter la musique qui passe lorsque Aerith meurt, fais moi confiance, il ne restera pas de marbre. A chaque fois que je l’écoute, j’ai moi-même les larmes aux yeux. Si tu écoutes un album de jeu vidéo, il n’y a que ton « jugement » sur la musique qui jouera. Si t’aimes le rap et que c’est du rock, ca va te paraître banal, etc …

 

Alors que si tu as joué au jeu, si tu t’es attaché aux personnages, à leur histoire, à ce qui s’est passé dans le jeu, dès que tu entendras une musique, tu penseras aux graphismes, aux moments forts soulignés par cette musique, ça va faire remonter des sentiments en toi, pas du jugement. Ce que tu va « juger » si je peux dire, ce sera le travail qu’ont fait les musiciens pour retranscrire les moments forts du jeu dans la musique.

En prenant toujours l’exemple de la mort de Aerith, tu ne peux pas faire une musique qui envoie du son, il faut quelque chose de triste, de mélancolique. Un mec qui écoutera ça sans avoir jouer n’aura PAS DU TOUT les mêmes impressions au fond de lui que ceux qui y ont joué. Et je cite Final Fantasy pour des raisons bien précises.

C’est un peu comme les pubs en fait. Quand tu as une musique toute bête qui passe derrière, tu ne la retiens pas, tout ce que tu as envie de faire, c’est de changer de chaîne.

Alors que lorsque la musique accroche, qu’elle est bien choisie, tu ne t’ennuies pas. C’est la même chose avec les jeux vidéo. Quand tu joues avec en fond sonore des musiques monotones, qui ne collent pas à l’ambiance, tu t’ennuies, et le jeu ne te marque pas. Si la musique colle bien, ça va te rester dans le crane, tu pourras arrêter de jouer 5ans puis ré-écouter un extrait de la musique, ça va te revenir tout de suite.

Tu va repenser à certains moments. Ca fait appel à la mémoire et aux sentiments, ça te titillera le coeur et l’estomac pour te faire ressentir certaines choses. Alors qu’une musique de jeu qui n’est pas forcément bien placé ne fera appel uniquement qu’à ta mémoire.

Petite expérience. Tu as un casque quelque part ? bon. Ecoute ça. C’est la musique qui correspond à la mort Aerith. Met le son relativement fort pour pouvoir être envahie des sentiments que le compositeur Nobuo Uematsu a voulu faire passer. Ferme les yeux et déguste jusqu’à la dernière note

 

Ce n’est pas ta tasse de thé ? C’est justement ce que je voulais te faire comprendre. Moi non plus. Et pourtant, quand je l’écoute, j’en ai presque les larmes aux yeux. Cette musique passe à un moment relativement fort dans le jeu. Si tu avais joué au jeu, que ce soit ton style ou pas, ce ne serait pas ton jugement vis à vis de la musique qui jouerait, mais tes sentiments.

Tout ça pour te faire comprendre que les musiques de jeux-vidéos, si elles sont bien travaillées, peuvent rapprocher toutes les cultures dans la musique. Les punk, les gothiques, les rappeurs. Tout le monde a un coeur. On a tous ça en commun. Alors fais-en jouer certains à un jeu bien précis, qu’ils se concentrent et s’intéressent à l’histoire, au jeu, et ils seront tous liés par cet indescriptible sentiment qui passe dans le coeur en écoutant les musiques.

Après, t’as les jeux qui utilisent des musiques populaires pour gagner en popularité sur le jeu directement. Et tu en as d’autres qui préfèrent une nouvelle bouffée d’air, même si c’est un peu plus casse gueule qu’en utilisant des musiques déjà commercialisées.

Bon là je m’étends pas sur ce sujet, puisque ça dépend de l’argent des sociétés et de pas mal de critères bien précis. Bref j’ai fini mon speech ».

 

Et moi de prendre ma leçon.

 

Mort d’aerith en images

La Mort d’Aerith Final Fantasy VII par KlydeSera

 

Et plus si affinités

http://www.battlefield.com/fr/battlefield3

http://ff7.fr/

 

Série Long live the Geek !

 

Reflet d’artiste : Pomf et Thud … ou l’art d’être fairplay !

 

Soirée O’Gaming – Pomf et Thud : Long live the geeks !!!!!!

 

Long live the Geek ! part 2 : Japan Expo 12eme impact

 

Long live the Geek !!!!! – Part 3 : AOA, exploration poussée en milieu geek lyonnais hyperactif

 

Long live the geek !!! Part 4 : LAG TV, une nouvelle ère commence…

Long live the geek Part 5 : Pomf et Thud s’offrent le Bataclan !!!!

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.