Les Rebelles du foot : la liberté au bout des crampons

La justice, la tolérance, la paix, la démocratie également. Le refus de la tyrannie, du fascisme. Cela vous étonne, vous qui êtes habitués au foot spectacle, aux dérapages comportementaux des stars du ballon rond, aux salaires faramineux, aux fiestas, au celebrity marketing bien juteux mais pas forcément éthique, sans parler de la Fifa qui n’est pas trop regardante en matière de valeurs ? Eh bien à l’heure où le Mondial 2018 va débuter, en mode flonflon et paillettes, dans un pays qui n’est pas forcément ce qu’il y a de plus respectueux des droits e l’Homme, il faut voir ou revoir Les Rebelles du foot. C’est vital, c’est urgent !

Le documentaire signé Gilles Rof et Gilles Perez a beau être daté de 2012, il demeure consternant de modernité. Admiratif, respectueux, Eric Cantona y évoque cinq grands footballeurs qui ont marqué l’Histoire par leur attitude, leur engagement. Avec force témoignages, images d’archives, de la voix même de ces hommes exemplaires, nous découvrons que le football peut devenir une arme politique et diplomatique redoutable.

Didier Drogba s’est servi de son aura de star ultra récompensée pour réunifier une Côte d’Ivoire dévorée par les guerres intestines ; Carlos Caszely a résolument tourné le dos à Pinochet et ses sbires qui dévastaient le Chili ; Rachid Mekhloufi a tout quitté pour fonder l’équipe du FLN en pleine guerre d’indépendance de l’Algérie ; serbe d’origine, vedette adulée, Predrag Pasic va rester à Sarajevo sous les bombes pour fonder une école de football visant à protéger les enfants de la ville ; Socrates va mener le projet de la Démocratie Corinthienne, équipe brésilienne fondée sur l’autogestion démocratique en pleine dictature militaire.

Tous, à leur manière, vont mettre leur notoriété au service de la communauté, quitte à abandonner l’aisance dans laquelle ils vivaient, à mettre en péril leur sécurité physique, leur statut social et financier, leur carrière. C’est un euphémisme que de dire qu’ils sont grands, de véritables modèles pétris d’une conscience du groupe, d’une nécessité de partage, d’une humilité, d’une humanité aujourd’hui devenues rares, pour ne pas dire coupables chez des joueurs qu’on starise à l’excès via une médiatisation coupable. Chantage, délation, drogue, détournement de mineures, fric facile, voici l’image qui prédomine actuellement, qui attire le public, séduit la jeunesse.

A l’heure où le cirque du Mondial va de nouveau captiver les regards, fasciner les esprits, regarder Les Rebelles du foot remet la tête sur les épaules, nuançant la notion de légende : à grande célébrité, grandes responsabilités. Il convient de s’en souvenir, qu’on soit sur le terrain, dans les gradins, devant son porte de télévision ou ailleurs.

Merci à Olivier Roussel qui nous a mis ce documentaire entre les mains.

Et plus si affinités

https://boutique.arte.tv/detail/cantona_rebelles_foot

http://www.13productions.fr/boutique/recherche?controller=search&orderby=position&orderway=desc&search_query=les+rebelles+du+foot&submit_search=Search

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.