Ines Alpha : penser le maquillage du futur ?

Tandis que labos et fabricants s’évertuent à élaborer les cosmétiques de demain, concentrons-nous sur le travail d’Ines Alpha, ou Marzat dans le civil. Cette artiste parisienne ex DA dans le domaine du luxe et de la mode, a fait le paris du digital et de la 3D pour inventer une expérience make-up dématérialisée et futuriste.

Entre animation, sculpture et mapping, ses créations déforment, amplifient, reconfigurent les visages numérisés. Les amateurs de selfies et de vidéos apprécieront forcément, ainsi que les fashionistas en manque de singularité. Ici on se projette dans un univers virtuel où il est aisé de se composer une autre plastique, en des nuances totalement délirantes.

Cristaux émeraude qui émergent de la peau, gouttes de mercure qui perlent au coin des yeux, écailles pastel qui ourlent les sourcils, piercing évolutif qui métallise les traits … Ines Alpha laisse libre cours à son imagination pour inventer ces extensions anticipatrices des mutations futures, à l’heure du #nomakeup, d’une volonté de plus en plus affirmée d’échapper aux diktats des industriels de la beauté.

La créatrice propose une alternative à la fois délurée, charmante et dématérialisée, extrêmement théâtrale, qui devrait prendre son essor dans les années à venir, avec la démultiplication des filtres, l’exigence de variété et de renouvellement des usagers, la suprématie de la vidéo, la métamorphose de l’expérience client et de la représentation des marques.

Et plus si affinités

http://inesmarzat.com/

http://inesalpha.tumblr.com/

https://www.instagram.com/ines.alpha/?utm_source=ig_embed&utm_campaign=embed_loading_state_control

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.