Hépatite C – Vincent Ravalec : récit drolatique d’un chemin de croix sanitaire

Ok vous avez eu une jeunesse agitée à l’heure du punk naissant et des drogues qui allaient n’avec … rail par ci, piquouse par là … 20 ans passent, vous vous êtes rangé des voitures, avec job, femme et n’enfants, mais votre passé vous rattrape sous la forme d’une hépatite C que vous avez réussi à juguler jusque là, … jusqu’à ce que votre nouvelle prise de sang tire la sonnette d’alarme ! Dans le rouge, votre formule sanguine annonce des lendemains qui déchantent … à moins que vous ne vous soumettiez au traitement de cheval que la médecine moderne a mis au point.

Et au poing ! Car le jumelage Interféron / Ribavirine (I.N.R.I. pour les intimes soumis à ce chemin de croix) est hautement musclé, avec des effets secondaires à vous foutre en l’air une existence. Celle du narrateur d’ Hépatite C par exemple qui nous conte par le menu les étapes de sa descente aux enfers. Pour mieux renaître bien sûr, mais après moult mésaventures, montées de fièvre, délires qui vont l’emmener loin dans le chemin de la désocialisation brutale.

Et nous faire hurler de rire, car c’est avec un humour incroyable et beaucoup de verve que Vincent Ravalec rapporte cette expérience vécue dans sa chair et son âme. A croire que l’écriture l’a sauvé autant que les injections de médocs, et pourrait bien redonner du poil de la bête à tous ceux qui se trimbalent cette maladie de merde, à tous les malades en général tant son ironie est contagieuse. Romancé en partie, son récit s’ancre dans une vérité qui transparaît via les définitions techniques et l’émotion latente sous chaque rebondissement de ce conte picaresque.

Et plus si affinités

http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=26145&levelCode=home

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.