Gigantisme – Art et industrie : Dunkerque et les géants

Décidément la ville de Jean Bart n’en finit pas de nous étonner avec sa politique culturelle volontaire et innovante. Dernier chapitre en date de cette histoire d’amour sur fond de Mer du Nord, la Triennale Gigantisme – Art et industrie qui vient d’envahir la cité portuaire et ses plages pour redéfinir le concept de titan esthétique au travers d’un mécano colossal à visages multiples.

Objectif de la manœuvre : inscrire Dunkerque au fronton des agglomérations européennes à forte densité créative et creuser le sillon tracé quand elle était capitale culturelle régionale, pour concurrencer Bruxelles et Rotterdam. Au programme une moyenne de 160 artistes parachutés au LAAC, au FRAC, à la halle AP2 principalement, mais également dans les musées et lieux culturels de la ville ainsi que sur les plages, les môles, bref dans le tissu urbain même.

A la clé des œuvres in situ, qui se singularisent par leur taille, le défi de réalisation et la réflexion apportée sur la relation entre art et industrie, que cette dernière soit impliquée dans le processus de réalisation ou qu’elle accueille ces volumes dans son architecture. Le tout organisé en cinq pôles, conçus comme des axes thématiques : « Paysage mental », « A l’américaine », « Space is a house », « Écrans parallèles », « Points hauts, points bas ».

Pluridisciplinaire, riche de 200 œuvres exposées, cette approche prend tout son sens quand on l’inscrit dans un bassin industriel historique, dont le patrimoine architectural est particulièrement riche et marquant. Voici l’occasion rêvée pour interroger la notion de démesure, les liens complexes entre art et économie, l’avenir de cette interaction, avec en filigrane le rebond d’une cité qui se tourne maintenant vers le Nord et ses opportunités de développement.

Et comme pour donner un poids supplémentaire à ce parcours prophétique, quatre spécialistes ont participé à son élaboration : Sophie Warlop, directrice du LAAC, Keren Detton en charge du FRAC, le commissaire indépendant Grégory Lang et Géraldine Gourbe spécialiste de la scène artistique de Los Angeles. Une preuve supplémentaire que Dunkerque mise ici sur la qualité, avec une volonté d’égaler les grands rendez-vous planétaires de l’art contemporain en majesté.

Et plus si affinités

https://www.gigantisme.eu/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.