Exposition Roman-Photo au MUCEM : hommage à un succès de la pop culture

Idiot, stupide, gnangnan, littérature pour minettes, … depuis son apparition en Italie au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, le roman-photo en prend pour son grade, déclassé au rang de sous-genre. C’est pourtant un véritable succès éditorial qui va s’imposer à des millions de lecteurs, de par le monde méditerranéen. C’est pourquoi le MUCEM lui consacre une exposition pertinente à bien des titres.

Société de consommation, mutation des arts, évolution des mœurs, le roman-photo reflète les grandes transformations des trente Glorieuses, jusque dans la lente émancipation de la femme moderne. Au fil des 300 pièces exposées, nous voyons ce genre parfois naïf ériger une culture de masse qui s’imposera jusqu’en Argentine, tout en mobilisant de véritables talents issu de la tendance néo-réaliste du cinéma italien ou des acteurs tels Sophia Loren, Johnny Hallyday ou Dalida, en propulsant des éditeurs sur le devant de la scène comme Mondadori.

Interrogeant le lectorat qui fera la célébrité de ce contenu entre texte et image, l’exposition, orchestrée par la journaliste Frédérique Deschamps et l’une des responsables du MUCEM, Marie-Charlotte Calafat, met également en lumière le fort impact créatif de cet support inédit. Artistes, photographes, caricaturistes, ils furent nombreux à y puiser une source d’inspiration, un autre mode d’expression, d’appréhension du monde et du spectateur. Bref, le tour d’horizon proposé par le MUCEM rend enfin hommage à cette émanation de la pop-culture, la repositionnant au centre d’une véritable réflexion.

Et plus si affinités :

http://www.mucem.org/programme/exposition-et-temps-forts/roman-photo

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.