Ensad 2013 / Mouvement de mode : les futurs talents du stylisme en action

Alors que la Fashion Week déroulait les défilés automne/hiver 2013 des grands couturiers aux quatre coins de la capitale, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts décoratifs posait la présentation annuelle des réalisations effectuées par ses jeunes diplômés. Parmi eux, les élèves fraîchement adoubés de la promotion « Design du Vêtement ».

C’est rue d’Ulm, dans les locaux même de l’école qu’eut lieu le défilé rituel intitulé Mouvement de mode. Et vous l’aurez compris, l’exercice de style portait sur le rapport entre vêtement et mouvement avec la problématique suivante : comment le geste et la mouvance du corps sont-ils facilités par l’habit. Facilités ? Mis en valeur ? Gênés ? Entravés ? Soulignés ? Embellis ? Dévoilés ?

C’est toute cette palette d’impressions que les huit créateurs ont analysé pour développer des collections évoquant le voyage dans l’espace, l’esprit, le corps, les techniques, avec en appoint des parfums distillés par International Flavors and Fragances. Une formule enchanteresse qui avait déjà fait ses preuves l’année dernière avec la session Mode et sens et dont voici la nouvelle occurrence :

 

De haut vol : Marine Grouazel
Parfum : Domitille Bertier
 
Panoplies : Adrien Delabroye
Parfum : Jean-Christophe Hérault
 
Odyssée urbaine : Pauline Jamilloux
Parfum : Nicolas Beaulieu
 
Alt Pomme Esc : Dorian Cayol
Parfum : Juliette Karagueuzoglou
 
Magnésie : Elodie Louzaouen
Parfum : Dominique Ropion
 
Souriez vous êtes mouillés ! : Sophie Harand
Parfum : Alienor Massenet
 
Meta : Annabelle Toussaint
Parfum : Loc Dong
 
Voyage intérieur / Cross Mixing : Hazel Hoth Perez
Parfum : Véronique Nyberg
 

Un travail de fond sur les transparences, les superpositions, les images projetées, les croisements de matières épaisses corsetant le corps, des couleurs très sobres, proches des éléments et de la terre, charnelles dans certaines nuances, … la nouvelle promotion n’a que peu à voir avec les créations de l’année dernière.

On aime plus spécifiquement la collection Meta qui associe le noir le plus strict avec des tiges de métal primaire dans une esthétique à la fois épurée et brutale. Egalement les chaussures crées pour Voyages intérieures jouent sur un effet d’équilibre très recherché. La veste dessinée pour Magnésie est d’une sobriété androgyne de très bon ton.

Retenons par ailleurs les senteurs à la fois capiteuses et légères d’humus fleuri de Haut Vol, les odeurs de pamplemousse et de coriandre d’Odyssée urbaine, la petite piqure de la térébenthine qui poivre Alt Pomme Esc, la fraîcheur du santal et du jasmin pour Voyage intérieur. Retenons également le travail effectué pour le défilé proprement dit, non pas un catwalk mais une performance mise en place avec les élèves du Conservatoire National supérieur de musique et de danse de Paris, qui ont su donner vie aux costumes présentés avec intelligence et beaucoup d’a propos pour illustrer ce Mouvement de mode.

Photos réalisées par Margot Bénard.

Album Photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.486080158137584.1073741851.114156521996618&type=1

Et plus si affinités

http://www.ensad.fr/

http://www.iff.com/

http://www.conservatoiredeparis.fr/