La Cenerentola à l’Opéra de Lille : Rossini à la mode Dino Risi

Pour ceux qui aiment les contes de fées, les bouffonneries et la belle musique, La Cenerentola s’impose comme une évidence. Composée en 1817 par un Rossini aussi sémillant qu’inventif, l’adaptation lyrique de l’histoire de Cendrillon repense l’oeuvre initiale de Perraut pour en faire un morceau de bravoure vocal, un véritable tourbillon musical. Avec Bellorini à la mise en scène, l’opéra buffa se propulse dans l’univers du cinéma italien d’après guerre, pour notre plus grand plaisir.

Décors dépouillés, vêtements vintage, nous voici dans une ambiance old school qui évoque à la fois les films de Dino Risi et l’univers des Deschiens. L’irrésistible ascension de la belle, douce et méritante Cenerentola se fera 3 heures durant au rythme des bicyclettes, symbole du destin qui s’enclenche et s’emballe. Rien de sérieux dans tout cela, sinon une jeune fille abusée qui prend une revanche sur la vie, mais jamais n’en profitera. Pardon, joie, bonheur, concorde, amour, d’aria en aria, la jolie Cendrillon se transforme en princesse et cela nous fait rire. Et frémir.


La Cenerentola de Rossini à l’Opéra de Lille… par culturebox

Car la mise en scène de Bellorini est servie par un casting assez époustouflant, avec en tête d’affiche dans le rôle titre une Emily Fons d’une fraîcheur éblouissante. La demoiselle colle au personnage, lui prête un réalisme, une vraisemblance qui là aussi évoquent les héroïnes du cinéma italien tandis que ses vocalises expriment une variété d’émotions absolument incroyables. Sa formidable énergie entraîne ses camarades dans un tourbillon mélodique qui aurait ravi le jeune Rossini, à n’en pas douter.

Le tout dessine un divertissement de qualité, drôle, fin, un conte moderne où la magie des harmonies enclenche le rêve autant que la scénographie, les décors et les situations. L’Opéra de Lille se pare ainsi d’une production de qualité, dirigée avec maestria par Antonello Allemandi, et qui dénote par ses choix esthétiques comme par son sens du rythme. A voir et revoir, on ne s’en lasse décidément pas.

Et plus si affinités

https://www.opera-lille.fr/fr/saison-16-17/bdd/sid/99619_la-cenerentola

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.