Amphitryon aux Célestins : dans la tête des dieux ?

Amphitryon de Molière par Guy Pierre Couleau – Photos André Muller

Le théâtre de Molière est incontournable, accessible, … et scolaire ? Enseigné durant toute notre scolarité, le patrimoine littéraire du grand dramaturge se réduit souvent à la farce qu’on nous ressert à toutes les sauces, qu’on étudie sous toutes les coutures. En dehors du bac de français, Molière peut-il encore nous faire vibrer ? Nous parle-t-il toujours ? C’est la question posée par le théâtre des Célestins qui programme un Amphitryon certes moins connu du grand public mais parfaitement dépoussiéré par un Guy Pierre Couleau très inspiré.

Quand Amphitryon part à la guerre pour venger la mort des frères de sa sœur, il laisse sa  femme éprise et fidèle chez lui, … à la merci du désir de Jupiter. Bien que vertueuse, la séduisante Alcmène cédera immédiatement au rusé Roi des Dieux … qui pour parvenir à ses fins a pris l’apparence de l’époux absent, semant le trouble dans la tranquille existence du couple. Par mimétisme, Mercure l’agile second de Jupiter devient le valet Sosie. Ces Dieux manipulateur, jouant avec le monde réel, induisent confusion, quiproquo et discorde, sans mesurer le dégât qu’ils vont occasionner.

Produit en 1668 au Palais Royal, Amphitryon est un succès immédiat, Molière y interprète lui même le rôle de Sosie. Louis Jouvet a également vu la puissance de cette œuvre à partir de l’adaptation de Giraudoux. C’est que comme toujours, derrière humour et farce, Molière dénonce. Cette pièce trop souvent négligée est sublimée par Guy Pierre Couleau dans une mise en scène moderne, recherchée et travaillée. Cependant ici le sujet est plus grave que d’habitude. Il interroge la perte de liberté la limite entre croyance et connaissance.

Singé par les dieux, l’homme perd tout, son apparence, ses proches jusqu’à sa plus profonde identité. Flirtant avec la folie, le moi d’Amphitryon lui est arraché par un Jupiter nonchalant, cherchant simplement à prendre un peu de plaisir. Via le jeu des doubles (utilisé également dans Dom Juan) Molière interroge également les rapports hiérarchiques. Le duo maître/valet reflété par celui des deux divinités, bouleverse les codes sociaux. Mercure, en prenant l’apparence d’un serviteur, devient il inférieur à Jupiter ? Ces dirigeants agissant dans un unique but de distraction sont ici dénués de toute bienveillance.

Au XVIIème siècle, les spectateurs y voyaient une satyre de Louis XIV, une illustration de sa vie amoureuse. Au XXIème siècle, l’intrigue fait encore réfléchir sur le débat science/croyance. L’affrontement homme/Dieu nous montre l’ambivalence du rapport foi/raison. La mise en scène vaut le détour, les décors cosmiques et fantastiques nous projettent aux limites du réel. La dualité cieux/terre est évoquée par la matérialisation des nuages et du temps qui passe. Guy Pierre Couleau qui gère la Comédie de l’Est depuis 2008, réussit ici un très beau travail. Il dirige avec passion un quatuor inédit (Chersboeuf, Diquero, Langromme et Ohlund).

Ces quatre là ne cesseront de nous faire rire, de nous émouvoir et de nous impliquer, embarqués dans une course trépidante aux mensonges et aux quiproquos. Le spectacle devient magie et évasion, même le public témoin de tous ces stratagèmes détient la vérité et tient un rôle à part entière dans le déroulement., comme Robinet l’écrivait si bien dans sa gazette : « l aimable enjouement du comique et les beautés de l’héroïque, les intrigues des passions et les décorations avec des machines volantes font un spectacle charmant. » Tragédie et vaudeville sont intimement liés, dans cette pièce amorale aux accents shakespearienne, Molière réconcilie tout le monde.

Ainsi que vous soyez un fan absolu de notre illustre auteur national, un passionné de Racine, pas très habitué du théâtre ou capable de déclamer Corneille par cœur, courez découvrir ce magnifique Amphitryon, vous ne le regretterez pas.

Et plus si affinités

http://www.celestins-lyon.org/index.php/Menu-thematique/Saison-2016-2017/Spectacles/Amphitryon

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.