Album : The Limiñanas – Costa Blanca

Avouons-le Elliot ne s’était pas planté en consacrant sa trouvaille du 4 juillet 2012 à The Liminanas. A cette date, le duo de Perpignan avait déjà dans ses bagages deux LP somptueux, l’un éponyme, l’autre intitulé Crystal Anis. Déjà tout était dit : influence Shadows + Gainsbourg + yéyé. Un net parfum 60’s très brit rock. Et un don tout particulier pour poser sur des mélodies faussement simplistes des textes dignes d’un Godard.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin alors ? Marie et Lionel remettent donc ça fin 2013 avec les 13 tracks de Costa Blanca, sertis comme des diamants incrustés dans un pain de plastic. Prêts à exploser comme la bombe de Marion, qui clôt ce road movie sur l’ambiance psychédélique de « Liverpool ».

Avant d’en arriver à cet ultime et létal chapitre, on sera passé par « Je me souviens comme si j’y étais », lancinant incipit, le sanglant et si dansant « My black sabbat », le très épileptique « Alicante », l’ironique hommage aux 60’s qu’est « Votre côté yéyé m’emmerde », le tressautant « Rosas », le glorieux « Bb », faisant quelques pauses rythmiques sur « Cold was the ground » (entre Japon et Far west), « Barrio Chino », « La mélancolie », ou « La Méditerranée ».

Des respirations qui englobent le point d’orgue de l’album, la ballade tragique « I mei occi sono I tuoi occi », prononcée d’une voix chargée d’émotion par Paula des JC Satan, invitée ici à scander ce texte en italien, sa langue maternelle, choix judicieux qui scelle le caractère de l’album, confirmant ce côté cinématographique, vivant, poivré.

L’ensemble possède une tenue, une cohérence, un impact rares qui légitiment que nous chroniquions en ce début 2014 un album sorti pourtant il y a quelques mois déjà. Pas grave : nous en parlons quand même, ne serait ce que pour placer nos futures publications sous le parrainage de cette musique. Car ce travail incarne vraiment cette audace que nous apprécions chez les artistes, que nous recherchons et voulons mettre en valeur.

Et cela vaut tous les éditos du monde.

 

Et plus si affinités

http://theliminanas.bandcamp.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.