A l’avant garde : Timo Stammberger – Humans of LaGeSo

12072672_419793084884041_2863039799208713949_n
Timo Stammberger – Humans of LaGeSo

A l’origine, nous avions repéré ce photographe pour son travail sur les métros et les souterrains Underground landscapes. Et puis nous avons visité le site de Timo Stammberger. Dénonciation de la maltraitance animale, militantisme végan, c’est à un artiste engagé que nous avons à faire, qui prête son objectif à ceux qu’on refuse de voir, animaux comme humain. Pour faire prendre conscience. Humans of LaGeSo fait partie de ce processus.

12096062_419793088217374_6793004104435432200_n
Timo Stammberger – Humans of LaGeSo

LaGeSo c’est l’acronyme de Landesamt für Gesundheit und Soziales. Un no man’s land perdu dans le quartier de Berlin-Moabit, où échouent les réfugiés et les migrants nouvellement arrivés en Allemagne. Un terrain vague, boueux, où il n’y a ni maisons, ni installations, rien que le vide, le froid et l’attente. Certains transitent là des mois, sans aucune des conditions élémentaires d’hygiène.

11039847_400616086801741_676963171058791410_n
Timo Stammberger – Humans of LaGeSo

Stammberger quotidiennement garde trace de ces destins en devenir. Jamais il ne montre ces gens comme des êtres brisés. Il met en lumière leurs racines, leurs attentes, leurs angoisses comme leurs espoirs. Des êtres vivants, des femmes, des hommes, des enfants, des jeunes, des vieux, qui veulent se reconstruire après l’horreur de la faim, de la misère noire, de la dictature et de la violence.

12540519_444419259088090_316961612231576853_n
Timo Stammberger – Humans of LaGeSo

Ils n’ont plus rien ou presque, hormis leurs rêves et leur dignité. Jour après jour, Stammberger suit leur vécu, le travail des associations, le pénible effort d’intégration. Ses clichés doivent être vus, partagés, pour aller à l’encontre de la méfiance et des discours de ségrégation. Ils nous rappellent à chaque seconde que tous nous pourrions subir ce sort peu enviable de la fuite, du déracinement. Un peu d’humanité, de compassion, ne serait alors pas un luxe mais justice.

Et plus si affinités
Pour en savoir plus sur le travail de Timo Stammeberger à LaGeSo, suivez son blog et son compte Instagram.