A l’avant garde : Sandrine Blaisot – La Conserverie d’âmes

Édition publicitaire, école des Beaux-Arts de Cherbourg … quel bond pour la plasticienne Sandrine Blaisot qui conquiert ainsi la liberté de pensée en s’affranchissant des diktats d’une discipline marketing faussement créative. Mais la dame conserve en mémoire ce sentiment de contrainte, d’enfermement que l’artiste ressent quand il se frotte à l’univers de la communication, où « être charrette » constitue un mode de vie et une cause de stress renouvelé.

Parmi ses séries, « La Conserverie d’âmes » frappe par sa pertinence et sa malice, peut-être son côté menaçant, un peu sorcier ? Des portraits mêlant fusain, rotring et encre de chine, enchaînant visages contrariés, sourires mutins, regards mélancoliques, mèches rebelles ou grimaces, des instants de vie volés d’un trait pour rejoindre l’habitacle d’un bocal hermétiquement clos.

Claustration volontairement infligée à l’œuvre comme une vengeance ou un avertissement, cris d’alarme lancés comme une bouteille à la mer, petits génies emprisonnés dans autant de photophores scellés … Sandrine Blaisot s’amuse à collecter les âmes, les accumuler, dans sa conserverie magique en noir et blanc. « Conserverie : le terme aussi est fort, usinage verbal, comme si ses sujets étaient autant de sardines à entasser dans la saumure d’une modernité autiste et peu amène.

L’idée est à la fois ingénieuse et bouleversante, à lecture multiple, ouverte à tous les ressentis, qui concrétise la réalité de l’isolement, confronte l’individu au groupe, capte au vol le souvenir de l’être comme une alvéole du cerveau emmagasine, préserve la mémoire des êtres et des choses. Et rappelle que l’enfermement peut se conjuguer de diverses façons, par la culture, la croyance, les préjugés, psychologique comme physique … reste à savoir comment trouver la clé pour y échapper.

Et plus si affinités

http://sandrineblaisot.com

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.