A l’avant garde : Ruby Silvious entre miniature et recyclart

Ruby Silvious
Oeuvres de l’artiste Ruby Silvious

Comme beaucoup d’autres, je découvre Ruby Silvious par le prisme de sa série 363 days of Tea : une année de dessins précieusement tracés sur des sachets de thé usagers. Fleurs, portraits, paysages, objets du quotidien … un incroyable florilège de souvenirs de voyage, d’instants de vie mêlés … et un talent de miniaturiste hors pair.

Une pratique pure du recyclart

Talent dont elle use sur d’autres supports usagers qu’elle transforme avec beaucoup d’inspiration et de pertinence, dans une pratique pure du recyclart :

  • de vieilles enveloppes qu’elle orne de boites à thé multicolores, de théières fines, de tasses en porcelaine …
  • des coquilles d’œuf ou de pistache qu’elle couvre de motifs délicats
  • des emballages qu’elle convertit en chaussures ou en soutien gorge, au fil d’un exercice d’origami virtuose …

A lire également :  A l’avant garde : Mary Kenyon

Des petits moments de vie

Bref la dame a de l’or dans les doigts, de l’inspiration à revendre et un don certain pour transformer les déchets en œuvres d’art, avec simplicité, tendresse, poésie et une pointe d’humour. Une certaine nostalgie également, la conscience du temps qui passe et qu’il faut saisir de la plus jolie des manière, en inscrivant des petits moments de vie sur les supports qui l’accompagne.

————————————–

Un véritable sens du recyclart donc, qui prend une mesure supplémentaire avec la série Covid blues réalisée en confinement, entre besoin d’évasion et espoir de lendemains au grand air.

Et plus si affinités

https://www.rubysilvious.com/