A l’avant-garde : Philippe Gronon – Versos

Nous découvrons le travail de ce photographe dans le sillage de l’exposition Le marché de l’art sous l’occupation 1940-1944 orchestrée par le Mémorial de la Shoah. Au terme du parcours se trouve le cliché du verso du tableau de John Constable, La vallée de la Stour. Cédé à un collectionneur en 1943, le tableau est restitué aux héritiers de son propriétaire initial en 2018. Philippe Gronon fut mandaté par David Lemaire, directeur du Musée de la chaux de Fonds qui comptait l’œuvre dans ses collections, pour en saisir l’arrière. Car la face cachée d’un tableau recèle autant de mystères et d’informations sinon plus que ce qu’il arbore en frontal.

Ici c’est le parcours d’une œuvre volée à une famille juive durant l’Occupation qui se dessine, entre traces et salissures, avec en ligne de mire, la posture exemplaire du musée qui accepta de rendre l’œuvre. Un cas parmi d’autres dans les nombreux clichés réalisés par Gronon au fil des ans. Picasso, Delacroix, Vinci, Chagall … son palmarès est prestigieux, ses photographies révélatrices des dessous d’un business juteux et problématique. Outre la signature des maîtres, l’arrière des toiles se constelle de timbres témoignant des actes de propriété et de vente, des certificats d’authenticité, des traces de restauration, des changements de cadres …

Toute une réalité du chef d’œuvre dont on ignore tout, mais que le cliché de La vallée de la Stour par Constable dévoile dans ce qu’elle a de plus terrible. Devant la beauté du geste, la fulgurance de la vision, la maîtrise de la technique, l’audace du sujet … derrière la valeur marchande que représente la création, la monétisation du talent, l’enjeu sociétal et financier que représente la toile perçue comme un fleuron de plus à ajouter à une collection pour asseoir son pouvoir, étaler sa réussite ou confisquer la créativité.

Par son approche inédite et décalée, presque brutale, Gronon, donne à voir au propre comme au figuré, l’envers du décors ainsi que l’histoire de ces œuvres, au fil des restaurations et des transactions dont elles firent en continuent de faire l’objet. Édifiant.

Et plus si affinités

https://www.philippegronon.com/fr/84-philippe-gronon/oeuvres-works/122-versos-francais

http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=5064&menu=

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.